Chronique d’une nuit agitée à Nouméa

faits divers nouméa
Collège de Kaméré
Le collège de Kaméré (image d'archives). ©NC la 1ère / Maurice Segou
L’expression «faits divers» prenait tout son sens, la nuit dernière, à Nouméa. Jets de pierre, intrusion dans des établissements scolaires, vol d’alcool ou voitures brûlées, les forces de l’ordre ont été confrontées à une large palette des délits les plus récurrents.
 

Caillassage à Pierre-Lenquette

Cette nuit de vendredi à samedi, un fourgon de la police municipale de Nouméa a essuyé des jets de pierre lors de sa ronde à la cité Pierre-Lenquette. Un mineur a été interpellé grâce à un chien d’intervention. L’auteur des faits n’était pas sous l’emprise de l’alcool, selon les forces de l’ordre. Vu le caractère récurrent de ces faits, la police se demande si le phénomène n’est pas lié à l’installation de la PSQ, la police de sécurité du quotidien.
 

Etablissement visités 

Plusieurs vols et dégradations ont également été constatés, dans la capitale. D’abord, à la maternelle Les Lys, à l’Anse-Vata, où une porte a été fracturée vendredi 23h30 et des salles, taguées. Sur six personnes interpellés, un individu a avoué être l’auteur des faits. Le collège de Kaméré a lui aussi été visité cette nuit, vers minuit 45. Deux mineurs ont été arrêtés. Ils ont pénétré dans la buvette de l’établissement pour y voler des victuailles.
 

Nouvelle intrusion à l’Etrier

Le centre équestre de l’Etrier encore visé, à l’une des entrées de Rivière-Salée. Deux mineurs ont été interpellés après avoir forcé la porte de la buvette, afin d’y dérober des boissons. Même si le préjudice reste minime, les dégradations sont là encore importantes.
 

En quête d’alcool

Le dock du restaurant Stone grill, à l’Anse-Vata, a également été forcé cette nuit. Rhum, whisky et vodka, une cinquantaine de bouteilles d’alcool fort ont été volées. Samedi en fin d’après-midi, la police recherchait activement le ou le(s) auteur(s).
 

Voitures brûlées 

Enfin, toujours la nuit dernière, deux véhicules ont été incendiés à Nouméa. Des actes de malveillance, précise la police. L’une a été brûlée vers le 4e Km et l’autre au centre-ville, rue Clemenceau.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live