Cinq avocates ont prêté serment à Nouméa

justice nouméa
Comme ses quatre consœurs, Lenka Folcher prête le serment d'avocate, le 26 janvier, au palais de justice de Nouméa.
Comme ses quatre consœurs, Lenka Folcher prête le serment d'avocate, le 26 janvier, au palais de justice de Nouméa. ©NC la 1ère
Le barreau de Nouméa accueille cinq avocates désormais autorisées à plaider. Les jeunes femmes ont prêté serment mercredi matin.

Cinq nouvelles avocates vont pouvoir plaider en Calédonie. Les cinq jeunes femmes, dont deux Calédoniennes, ont prêté le traditionnel serment, mercredi matin, au palais de justice de Nouméa : jurer, la main droite levée, d’exercer ces fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité. "Vous embrassez un beau métier", a précisé Claire Lanet, dans son rôle d’avocat général. "Vous êtes un élément essentiel, fondamental, à un fonctionnement harmonieux et équitable de la justice."

"Un grand jour"

Une reconnaissance, et une émotion, partagée avec famille et amis. "Je suis hyper émue", confie Lisa Bessedik. "C’est la consécration de plusieurs années d’études. C’est une audience qui était très solennelle. Un moment unique et qui représente plusieurs années de travail, sept années d’étude. Donc, un soulagement ! »

C'est l'entrée dans la profession et c'est ce qui nous permet d'exercer, puisqu'on ne peut pas exercer sans avoir prêté serment. Il faut le diplôme, mais aussi ce rite de passage.

Louise Couillandre, avocate

Elles rejoignent les 125 avocats du pays

"On est cinq futures consœurs, et on ressent une certaine fierté à être cinq femmes à prêter serment à Nouméa", réagit aussi Sophie Bretegnier, alors que Constance Geffriaud s’écrie : "Ça y est ! On est avocates ! C’est un grand jour ! Une grande joie, que du bonheur, et demain, je serai déjà au tribunal." Souhaitons-leur une belle carrière, au sein d'une profession qui compte localement 125 représentants.

Voyez le reportage d'Erik Dufour et Nicolas Fasquel :

©nouvellecaledonie

Cinq avocates prêtent serment à Nouméa, le reportage de Martine Nollet