publicité

Cinq hommes au Camp-Est après l’agression sordide d’un automobiliste

Un mois après l’agression d’un automobiliste retenu dans sa propre fourgonnette, cinq personnes sont en détention provisoire. Une sixième a été placée sous contrôle judiciaire. Tous ont été mis en examen pour viol en réunion, séquestration, vols avec violences et menaces de mort.

Cinq des six hommes ont été placés en détention provisoire au Camp-Est. © NC 1ère / Sylvie Hmeun
© NC 1ère / Sylvie Hmeun Cinq des six hommes ont été placés en détention provisoire au Camp-Est.
  • Malia-Losa Falelavaki, avec F.T.
  • Publié le
Ils sont âgés de 26 à 35 ans et défavorablement connus, selon le Parquet. L’enquête menée par la section de recherches de la gendarmerie a conduit à leur interpellation mardi matin, environ un mois après les faits.

Pris en stop

David, la victime, a raconté comment il s’apprêtait à regagner son domicile dans la nuit du 3 au 4 mai lorsqu’il a accepté de prendre en stop deux hommes à Nouméa, dans le quartier de la Vallée-du-Tir. Mais c’est tout un groupe qui a pris place à bord de sa fourgonnette.

Nombreux sévices

Des hommes très alcoolisés et agressifs qui l’ont séquestré et lui ont fait subir de nombreux sévices. Selon le récit de la victime, ce calvaire n'a pris fin qu'aux alentours de midi, lorsqu'elle a été libérée dans un quartier du Mont-Dore.

Vingt ans encourus

Ce mercredi, les six suspects ont été présentés devant le juge d’instruction, et mis en examen pour viol et complicité de viol en réunion, séquestration, vols avec violences ayant entrainé une ITT (*) supérieure à huit jours mais aussi menaces de mort sous condition. Cinq d’entre eux sont placés en détention provisoire et le sixième, en liberté sous contrôle judiciaire. Ils devraient être jugés par la cour d’assises. La peine encourue est de vingt ans de réclusion criminelle. 

(*) ITT: interruption temporaire de travail

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play