Comment lutter contre l’érosion à Magenta ?

environnement nouméa
Erosion plage de Magenta plantation Mangrove
SOS Mangroves plante des palétuviers baie de Magenta pour lutter contre l'érosion. ©SOS Mangroves
C'est un phénomène inquiétant: l'érosion en baie de Magenta. L'alerte a été lancée par SOS mangroves,  association qui plante des palétuviers pour lutter contre le désastre. La ville de Nouméa, elle, préconise l'enrochement.
C’est un match inégal qui se joue en baie de Magenta. D’un côté, la mer, de l’autre, une route et un remblai soumis aux attaques incessantes des flots. 
Pour tenter de lutter contre les effets évidents et inquiétants de l’érosion, l’association SOS Mangroves plantent patiemment des centaines de palétuviers. La mangrove protège en effet les côtes. L’association compte en planter entre 500 et 1 000.
Les palétuviers étaient légion auparavant à Magenta mais les mangroves ont peu à peu disparu sous l’action de l’homme et des remblais. La mer, elle, reprend sa place et gagne du terrain.
Erosion plage de Magenta
©SOS Mangroves

« Notre but est d’essayer de remettre des petits morceaux de mangrove là où elle existait avant. C’était très dense comme végétation à l’époque » explique Monique Lorfanfant, la présidente de SOS Mangroves.
Des efforts qui se conjuguent à ceux de la mairie de Nouméa. Elle vient de lancer des travaux d’enrochement sur 450 mètres, le long de la rue Henri Martinet. Des travaux dans l’axe de la piste de l’aérodrome de Magenta qui ne peuvent être effectués que de nuit pour des raisons de sécurité. 
Enrochement et mangrove, le duo qu’on espère gagnant pour ralentir l’érosion du littoral. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin, Michel Marin et Michel Bouilliez 
©nouvellecaledonie