Congrès : une cinquantaine de jeunes s'engage

congrès de nouvelle-calédonie nouméa
Le congrès des jeunes 2020-2021
Ce samedi a eu lieu l'installation de la troisième mandature du congrès des jeunes pour 2020-2021. Une cinquantaine de conseillers de la jeunesse calédonienne (des délégués de classe, des représentants de la vie lycéenne) s'engage pour une durée de deux ans, dans une démarche citoyenne.
Ambiance studieuse et disciplinée pour cette séance d’installation inédite au congrès de la Nouvelle-Calédonie. Dans l’assemblée, les visages ne sont plus ceux des élus habituels mais ceux de 50 conseillers de la jeunesse calédonienne. Ils sont originaires des trois provinces et sont les représentants de tous les lycées publics et privés du pays.

Deux ans de mandat
Ils siégeront pendant deux ans dans l’hémicycle du boulevard Vauban à Nouméa, exclusivement au congrès des jeunes. L’occasion parfaite pour Lucas et Naël, les nouveaux élus à la présidence de porter les messages de toute une génération.
 

« J’ai beaucoup de projets pour la jeunesse et beaucoup de valeurs à défendre, notamment par rapport à l’avenir du pays donc j’estime que l’on doit représenter notre jeunesse qui n’est pas toujours bien vu et je veux montrer une autre image de la jeunesse, c’est surtout ça »

Lucas Pidjot

 
Lucas Pidjot et Naël Tourte : nouveaux élus à la présidence

 

« On nous donne l’occasion d’avoir la parole, parce qu’à la maison, avec la coutume, on n’a pas trop l’opportunité de l'avoir. Ce sont les vieux qui parlent. Ce n’est pas rien de représenter la jeunesse de la Calédonie. A l'image d'un arc-en-ciel, notre congrès reflète les diverses origines et c’est très bien. »

Naël Tourte


Santé, avenir du pays, éducation ou encore environnement, autant de thématiques sur lesquelles ces lycéens devront travailler jusqu’à la fin de leur mandature. 
Ils auront l’opportunité de formuler des propositions qui seront adressées aux institutions et aux collectivités locales. Les premiers débats se sont déroulés à huit clos. 
congrès des jeunes 2020-2021

 

« Certains élus se sont un peu à peu éloignés du terrain parce que les tâches sont lourdes et multiples et donc c’est très bien d’avoir tout ces jeune, ils nous rappellent ceux pourquoi nous avons été élus et quelle aide nous pouvons apporter à cette jeunesse »

Nadine Jalabert, co-présidente de séance du congrès des jeunes, deuxième vice-présidente au congrès 



Reportage Lizzie Carboni et Laura Schintu
©nouvellecaledonie
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live