Disparition de Jean Lèques : un hommage unanime et massif

hommage nouméa
Hommage Jean Lèques 3 juin 2022
Visible durant cet hommage en mairie, le portrait de Jean Lèques immortalisé par le photographe Eric Aubry. ©Alix Madec / NC la 1ère
Même plusieurs jours après le décès de Jean Lèques, les réactions ne cessent d'affluer. Issus du monde politique, depuis la Métropole ou venant de la société civile, les hommages se multiplient.

Retrouvez dans cet article les premières réactions, mais aussi les plus récentes, après la disparition de Jean Lèques, l'ancien maire de Nouméa. 

Les plus anciens collaborateurs

  • Jean-Pierre Taïeb Aïfa, comité des sages

Parmi les plus rapides à réagir ce mercredi matin, l'ancien premier magistrat de Bourail, Jean-Pierre Aïfa, salue aussi bien le maire que le conseiller territorial qu'il a été, "un homme qui incarnait une génération", à la fois "ami" et "adversaire" politique d’une période, même si "nous avons toujours été respectueux l’un de l’autre", précise l'ex-maire de Bourail. Les deux élus ont oeuvré ensemble en matière d'habitat social, notamment au sein de l'association de Logicoop.

Ecoutez la réaction de Jean-Pierre Aïfa, recueillie par Stéphanie Chenais : 

ITW Jean-Pierre Aïfa

  • Luc Steinmetz, historien

Luc Steinmetz a beaucoup travaillé avec Jean Lèques notamment lors de la rédaction de l’ouvrage biographique Jean Lèques, humble habitant de la Vallée-du-Tir. Pour l’historien, Jean Lèques était un homme charismatique et affable, toujours proche des gens. Il répond à Stéphanie Chenais.

Réaction Luc Steinmetz

  • Simon Loueckhote, ancien sénateur

"Il connaissait particulièrement les Etats-unis alors qu’il n’y était allé qu’une seule fois, se souvient l'ancien sénateur Simon Loueckhote (RPCR, Rassemblement-UMP), dont Jean Lèques a été le suppléant. La Nouvelle-Calédonie perd avec lui un homme de lettres, un sage qui va beaucoup manquer pour la période qui s’ouvre".

A écouter, son témoignage au micro d'Erik Dufour et Claude Lindor.

ITW Simon Loueckote

Le monde politique

  • Sonia Lagarde, maire de Nouméa

Depuis l'annonce de sa disparition, les réactions affluent au sein de la sphère politique. Dans un communiqué, Sonia Lagarde, l'actuelle maire de Nouméa, et ancienne rivale politique de Jean Lèques au sein du conseil municipal sous l'étiquette Calédonie ensemble, salue "l'engagement" et "l'exigence" de son prédécesseur. 

  • Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Selon le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, "son intégrité, sa proximité avec la population et sa bienveillance resteront longtemps dans la mémoire de ses administrés qui le surnommaient affectueusement «Fifils»."

  • Roch Wamytan, président du Congrès

Autre réaction, celle de Roch Wamytan, président du Congrès. Il a été élu le 28 mai 1999 comme membre du premier gouvernement formé dans le cadre du nouveau statut né de l'Accord de Nouméa, et dirigé justement par Jean Lèques.

Il répond à Erik Dufour et Claude Lindor.

Roch Wamytan

  • La province Sud

Pour la province Sud, qui a également réagi par communiqué, les Calédoniens se souviendront de Jean Lèques comme d'un élu "soucieux du devenir des plus démunis", tandis que les Nouméens conserveront plus précisément l'image d'un maire "sillonnant les rues de sa ville, à la rencontre de ses administrés", et notamment la rue commerçante de l'Alma, qu'il arpentait tous les samedis matins. La Province Sud regrette ce départ, "une perte pour la Nouvelle Calédonie à l’heure où elle va devoir se définir un nouvel avenir".

  • Le Haut-commissariat

Patrice Faure, le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle Calédonie, rappelle de son côté que Jean Lèques a honoré sans discontinuer ses engagements.

  • La ville du Mont-Dore

Pour Eddie Lecourieux, Jean Lèques était un "homme de proximité, qui a également oeuvré de manière considérable auprès d’autres communes". Le maire du Mont-Dore salue l’engagement total de Jean Lèques auprès des Calédoniens.

  • L'Union calédonienne (UC)

L'Union calédonienne, dont il fut membre jusqu'en 1971, plusieurs années avant que le parti ne se prononce en faveur de l'indépendance, se souvient d'un homme qui a été "de toutes les délégations politiques, depuis Nainville-les-Roches". Et d'ajouter que "sa contribution dans la vie politique de notre pays doit être saluée".

  • Le Rassemblement- LR

Pour le Rassemblement-LR, sa famille politique, il aura "marqué de son empreinte l’histoire de la Nouvelle-Calédonie au cours des 50 dernières années".

  • Calédonie ensemble 

Calédonie Ensemble estime que le Caillou perd "une de ses figures tutélaires", qui "a exercé d'immenses responsabilités". Le député Philippe Gomes rappelle que "la grande rencontre de sa vie, ce fut Nouméa. Trois décennies d’amour fou. Une rencontre fusionnelle qui le conduisit à ne faire qu’un avec sa ville. Il était sa Ville. Il l’incarnait, il la portait, il la vivait, il la rêvait. Il en connaissait chaque recoin, chaque quartier, chaque rue."

La réaction de Philippe Dunoyer, interrogé par Erik Dufour et Claude Lindor :

Philippe Dunoyer

  • Générations NC

Générations NC salue la mémoire d’un homme d’engagement et de conviction, humaniste, profondément attaché au dialogue. "C’est lui qui a dessiné le visage de la Nouméa moderne que l’on connait aujourd’hui, agissant pour son développement et son embellissement. Grace à son action Nouméa est entrée dans le 21 ème siècle avec des atouts que beaucoup de ville d’Océanie nous envie."

  • Le FLNKS

Le bureau politique du FLNKS salue, "bien qu'il fût un adversaire politique, la mémoire de cet homme de conviction et de parole, cet humaniste et fervent catholique, qui a marqué l'histoire contemporaine de notre pays."

Depuis la Métropole

  • Le ministère des Outre-Mer

En Métropole également, les hommages se multiplient. "Un homme imprégné d’une grande humilité et d’un sincère dévouement aux habitants du Caillou", écrit par exemple le ministère des Outre-mer. "La Nation toute entière, et la Nouvelle-Calédonie en particulier, perdent un fervent serviteur", ajoute également Yaël Braun Pivet, la nouvelle ministre des Outre-mer.

  • L'Elysée

Du côté de l'Elysée aussi, on salue sa mémoire : "Mieux que quiconque, il connaissait les défis que ce bout de France devait relever pour préserver la paix civile au sein d’une population diverse, aux histoires entrechoquées et entremêlées et aux aspirations apparemment contraires, peut-on lire dans un communiqué de la présidence de la République. A l’heure où s’éteint le premier président du Gouvernement collégial de Nouvelle-Calédonie issu de l’Accord de Nouméa, accord qui s’achève, il nous appartient de bâtir collectivement les futures institutions de la Nouvelle-Calédonie dans le respect de l’héritage démocratique des trente dernières années et dans celui du choix, librement consenti et par trois fois exprimé, des Calédoniens. En cela, la mémoire de Jean Lèques nous oblige."

La société civile

  • L'association en mémoire de la présence américaine en Nouvelle-Calédonie

Jean Lèques, c’était bien sûr la passion de l’Amérique et une mémoire infaillible sur le passage des soldats américains en Nouvelle-Calédonie pendant la Seconde Guerre mondiale. Une grande perte pour Roger Girold, le président de l'association en mémoire de la présence américaine en Nouvelle-Calédonie, très ému.

Il répond à Stéphanie Chenais.

Roger Girold

  • Le consulat d'Australie

Jean Lèques était à l'origine du jumelage entre Nouméa et la Gold Coast, un événement marquant pour le consulat d'Australie. "Nous nous souviendrons d’un homme généreux de son temps, toujours prêt à partager sa connaissance sans faille de l’histoire calédonienne – particulièrement de la Seconde Guerre mondiale – et sensible aux valeurs humanistes."

  • Le groupe de hip-hop Resurrection

L'ancien maire a aussi marqué la mémoire des habitants des quartiers Nord, comme les jeunes breakdancers du groupe Resurrection, qu'il avait emmenés avec lui pour le jumelage en 2007 avec la Gold Coast. "Il a été très présent pour notre groupe. J'en garde un très bon souvenir, notamment quand il a fait le signe de la victoire sur la photo avec nous", se remémore Goti, ancien membre du groupe. 

 

  • Le Cese

Les membres du Comité économique, social et environnemental rend hommage à l'homme politique resté humble, souligne sa compassion et son humanité restées intactes. 

Mais aussi...

  • Les forces armées en Nouvelle-Calédonie 

Les Fanc saluent "sa connaissance fine de l'histoire de la Nouvelle-Calédonie et du Pacifique ainsi que son intérêt éclaire pour les enjeux stratégiques régionaux qui faisaient de lui interlocuteur irremplaçable."