nouvelle calédonie
info locale

A Doniambo, le dock de Saint-Vincent-de-Paul détruit par le feu

incendie nouméa
Feu du dock de Saint-Vincent-de-Paul à Doniambo
©Sylvie Hmeun / NC la 1ere
Dans la nuit de vendredi à samedi, un feu a commencé dans le lotissement industriel de Doniambo. Il a détruit le dock de la société Saint-Vincent-de-Paul. Les entreprises alentours ont pu être épargnées. 
De la fumée et des flammes en provenance de Doniambo ? Ce n'est pas le site de la SLN qui a rencontré un problème, cette nuit, mais le lotissement industriel situé à proximité. Un feu a débuté dans le dock de la société Saint-Vincent-de-Paul où étaient entreposés du mobilier, de l'électroménager ou encore différents ouvrages, destinés à être vendus à petits prix ou remis sur bon aux familles les plus défavorisées.
  

«Fort potentiel calorifique»

Les pompiers de Nouméa, personnels et véhicules, ont été déployés en nombre pour éteindre le sinistre, mais aussi sécuriser les six entreprises alentours, en contrebas de la voie de dégagement. Dont une société de peinture. «On est sur un feu avec un fort potentiel calorifique, environ 300 m2, chargés de matelas, de livres, de beaucoup, beaucoup d’éléments», décrivait le capitaine Thomas Depardon dans le journal radio de 6h30. «Il y avait six entreprises à protéger autour, ce qu’on a réalisé assez rapidement grâce aux lances qu’on a mises en œuvre. Les six entreprises sont pour l’instant tirées d’affaire mais le feu n’est pas éteint.»
 

«Un feu long et technique»

Et d'annoncer : «C’est un feu qui va être long et pénible car il est technique et on est actuellement dans les combles. On a deux mezzanines à éteindre et on n’est pas sûrs de la solidité des planchers. On avance pas à pas et la chaleur est vraiment importante.» 

Retrouvez cette vidéo de Sylvie Hmeun :   

Intervention appelée à durer

L'intervention risquait donc de durer une partie de la journée. A quelques semaines de Noël, le dock de Saint-Vincent-de-Paul est détruit. Sur place, Marie-France Michel, la présidente de l'association caritative en Nouvelle-Calédonie, était effondrée. L'enquête précisera les circonstances de l'incendie, mais il serait d'origine criminelle. 
 

Je suis vraiment désespérée. Désespérée pour tous nos donateurs, pour nos bénévoles qui travaillaient depuis pas mal de temps sur les colis de Noël, sur les dons. Nous donnons des meubles, nous donnons du linge, nous préparons tous les cadeaux de Noël pour les enfants et là, tout est anéanti. Le travail des bénévoles, […] les donateurs qui nous font tellement de dons. Et là, plus de dock, plus rien. Mais comment on va faire pour remédier à tout ça ?! Il faut vraiment qu'on ne lâche pas nos personnes qui sont en grande difficulté. Je crois que là, il va falloir qu'on soit aidés...
- Marie-France Michel, présidente de Saint-Vincent-de-Paul en Nouvelle-Calédonie


La réaction de Marie-France Michel recueillie par Sylvie Hmeun : 
©nouvellecaledonie

A retrouver au journal radio de midi et dans le JT de 19h30.
Publicité