nouvelle calédonie
info locale

Des écoles partenaires du projet Wolbachia

dengue Nouméa
Wobachia école Marie Havet
©Alix Madec
Les écoliers s'engagent dans le World Mosquito Program pour lutter contre la dengue. Deux cent cinquante familles volontaires ont accepté de rapporter chez eux des capsules remplies d'une centaine d'oeufs de moustiques porteurs de la bactérie Wolbachia. 
Les professionnels du programme Wolbachia sont intervenus au coeur de six établissements depuis plusieurs semaines.
Ce jeudi ils étaient devant l'école Marie Havet à Ouémo pour distribuer des « Wolbicaps ».
Le mode d'emploi est simple : la capsule doit être immergée dans 500 ml d'eau, puis placée dans un jardin, à l'ombre. Cette petite capsule contient une centaine d'oeufs de moustiques porteurs de la bactérie Wolbachia. Qui devraient permettre d'éradiquer la dengue, le zika et le chikungunya. 
 

Des écoliers qui ont convaincu leurs parents

Pour les élèves de CM1 de l'école Marie Havet comme Lucie, prendre part à cette lutte est un combat important.
« J’ai compris que ces moustiques vont éliminer les moustiques de la dengue, et çà va être mieux pour nous, pour ne plus avoir la dengue. J’ai déjà eu la dengue, du coup je sais ce que çà fait ».
Les jeunes écoliers ont d'ailleurs réussi à convaincre leurs aînés, pour qui la mesure est primordiale. 
Wolbachia. Wolbicap
©Alix Madec
 

Un procédé sans danger

En famille, ils observeront les quatre étapes de formation du moustique jusqu’à l’âge adulte, pendant deux semaines. 
Une fois arrivé à maturité, les insectes s’en iront d’eux-mêmes afin de contaminer la population d’Aedes Aegypti calédoniens.
Les explications de Magalie Dinh, responsable de la communication du World Mosquito Program

Wolbachia itw Dinh


« Je trouve çà intéressant de pouvoir lutter de façon naturelle » explique cette mère de famille qui a accepté de participer à l’opération. « J’ai vu que dans certaines iles, çà avait fonctionné, donc je suis vraiment pour. Et c’est mieux que de mettre des tortillons ou du spray. Je préfère les moustiques naturels ».  
Deux autres établissements scolaires devraient rejoindre le mouvement dans deux semaines. En parallèle, les divers lâchers de moustiques adultes se poursuivent sur la commune.
Publicité