nouvelle calédonie
info locale

La fête de la science a débuté à Nouméa

sciences nouméa
Fête de la science 2019
©Caroline Antic-Martin
Le coup d'envoi de la fête de la science ce samedi à l'IRD à Nouméa. Les établissements scolaires des trois provinces étaient invités à participer à l'événement en présentant leurs projets au concours du Jeune Scientifique. Thème cette année : « racontez la science, imaginez l’avenir ». 
Ce sont une vingtaine d’exposants qui s’étaient donné rendez-vous hier au cœur des jardins de l’IRD. Lycéens, collégiens et élèves du primaire concouraient autour d’un thème : « racontez la science, imaginez l’avenir ». Des projets tournés en majeure partie vers le développement durable. 
Fête de la science 2019
©Caroline Antic-Martin
 

« Des algues pour le bétail »

C’est avec un aplomb déconcertant que Mathilde, élève de première au lycée du Mont-Dore présente son projet aux visiteurs. « Des algues pour le bétail », c’est son nom, se propose d’utiliser le végétal marin en tant qu’aliment pour les vaches.
« Lors des périodes de sécheresse, il n’y a plus assez d’herbe pour nourrir les vaches, donc on voulait utiliser l’algue. Au début, on a fait des expériences de comparaison pour montrer que l’algue est vraiment similaire à l’herbe, et ensuite, on est passé à l’étape fabrication avec nos propres granulés ». 
Fête de la science 2019
Mathilde et Orlane avec leur projet "des algues pour le bétail" ©Caroline Antic-Martin

Une alternative judicieuse en période de grande sécheresse sur le territoire. Un moyen durable et à moindre coût d’alimenter le bétail, qu’elle a développé durant toute l’année scolaire avec sa coéquipière Orlane.
« Comme on voulait quelque chose en rapport avec l’environnement et les animaux, on a pensé pourquoi pas vu qu’il y a beaucoup de sécheresse ici. On espère travailler avec des fermes aquacoles et en collaboration avec des agriculteurs. Pourquoi pas ? On pourrait essayer ». 
Fête de la science 2019
©Caroline Antic-Martin
 

Donner un sens aux cours

Un projet pédagogique qui permet comme l’assure Alain Narcissot, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée du Mont-Dore, d’impliquer les élèves au-delà des cours.
« Çà leur donne un sens à ce qu’ils font en classe, parce que c’est vrai qu’on apprend plein de choses, mais je pense qu’il faut répondre à la question quand on rentre à la maison : à quoi çà sert ? Et puis aussi leur montrer qu’il n’y a pas que l’école qui permet de gagner en compétence et d’apprendre des choses ». 
Si l’initiative n’a pas permis aux deux jeunes femmes de remporter le Prix des jeunes scientifiques, elle aura favorisé les échanges et les rencontres, autour du développement durable et de la recherche. 
Pour l’occasion, deux cents jeunes issus des trois provinces sont venus concourir au Prix des jeunes scientifiques.
Une vraie réussite pour Magalie Rolando, présidente de l’association symbiose organisatrice du prix des jeunes scientifiques, au micro d’Alix Madec. 

Fête de la science itw Rolando

Fête de la science 2019
©Caroline Antic-Martin


La fête de la science se poursuit mardi 8, à Koné, au collège de Paiamboué et mercredi 9 à Ouvéa, au groupe scolaire de Fayaoué. 
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Patrick Nicar 
©nouvellecaledonie

Visites guidées de l’Atalante

Ce dimanche, cent cinquante personnes ont pu visiter l’Atalante, le navire de l’Ifremer en mission dans le Pacifique. 
Des coursives à la timonerie en passant par les cabine, les visiteurs ont eu droit à des explications détaillées sur les équipements et les qualités scientifiques de ce bâtiment de 85 mètres.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Patrick Nicar 
©nouvellecaledonie
 

Remise des trophées bleus

Cette Fête de la science a aussi été l'occasion de décerner les trophées bleus 2019 pour la préservation de l'environnement marin :
Publicité