nouvelle calédonie
info locale

Le hip-hop en partage à Nouville

danse nouméa
Hip hop Nouville
©Caroline Antic-Martin
La belle rencontre entre les danseurs de la compagnie Pyramid, en spectacle au Théâtre de l’Ile, et les enfants du squat de Nouville. Ce week-end, une vingtaine d'entre eux ont eu droit à un cours de hip-hop avec des artistes au grand coeur. 
Un cours de hip-hop face à la mer, quelle jolie manière de démarrer le week-end pour ces enfants du squat de Nouville. D’autant que les professeurs du jour sont des danseurs exceptionnels, tous membres de Pyramid, une compagnie basée à Rochefort-sur-mer, en Charente-Maritime. Depuis vingt ans, ce collectif né dans une cité, réinvente le hip-hop en y mêlant théâtre, mime, poésie.
Actuellement sur scène, avec le spectacle « Sur le fil », ils ont accepté avec plaisir ce moment de partage avec les enfants du quartier organisé par le théâtre de l’Ile.  
Hip hop Nouville
©Caroline Antic-Martin
 

Créer du lien

« C’est un  projet qui fait suite à une résidence-mission qui a eu lieu au Théâtre de l’Ile entre le mois d’août et le mois d’octobre avec deux artistes qui sont venus de Métropole » explique Laurent Rossini, chargé d’actions culturelles au Théâtre de l’Ile. « On a créé du lien dans le quartier pour essayer de donner la possibilité aux habitants et aux structures qui sont dans le quartier de Nouville de pouvoir accéder à ce que propose le théâtre en termes d’actions, en termes de spectacles »
« C’est un point important pour nous de venir dans des zones comme ça, sensibles, et rencontrer les habitants et échanger la danse » renchérit Fouad Kouchy danseur et membre du collectif Pyramid. « L’avantage de la danse, c’est que c’est un langage universel, il n’y a pas de barrière, ni de langues, ni de religions, ni de communautés, et je crois que c’est le meilleur moyen de partager et de s’exprimer ». 
 

Donner l'envie

Partager, enseigner, transmettre, cela fait partie de l’ADN de Pyramid. Depuis 2010, le collectif dirige une école de hip-hop avec 250 élèves. Certains ont d’ailleurs intégré la compagnie.
Un modèle de réussite et qui sait, peut-être l’envie d’aller plus loin pour ces petits nouméens qui, pour plusieurs, n’avaient jamais fait de hip-hop.
Et c’est ainsi que de Rochefort, à Nouville, la grande famille du hip-hop sans cesse, s’agrandit…
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Patrick Nicar 
©nouvellecaledonie
Pyramid en démonstration devant les enfants :

 
Publicité