Ils ont testé l'accès aux commerces de la «BD»

société nouméa
Journée accessibilité 2019, 24 août, baie des Citrons
©NC la 1ere
L’association des ergothérapeutes de Nouvelle-Calédonie organisait samedi matin sa quatrième Journée de l’accessibilité. Des personnes en situation de handicap ont dressé un état des lieux des établissements recevant du public. Cette année, ils ont choisi ceux de la Baie-des-Citrons.
Les commerçants et restaurateurs de la «BD» ont été interrogés, ce matin. Est-ce que leur local est accessible par une rampe ? Les comptoirs sont-ils à hauteur d’un client polyhandicapé ? Tout un questionnaire de cet acabit a été rempli auprès de 25 établissements accueillant le public à la Baie-des-Citrons.
Le reportage de Jeannette Peteisi :

Quatrième journée de l'accessibilité

 
Journée accessibilité 2019, 24 août, baie des Citrons
©NC la 1ere
 

Equipes «mixtes»

C’est le quartier choisi cette année pour la Journée de l’accessibilité, organisée par l’association des ergothérapeutes de Nouvelle-Calédonie. Les enseignes ont été réparties entre plusieurs équipes, constituées de personnes à mobilité réduite et de valides. 
 

«Obligé de tendre le bras»

Atteint d’une maladie dégénérative, Afetonio Teu se déplace en fauteuil roulant. Son groupe a enquêté à trois endroits. «Le commerce de sorbet est très adapté, le comptoir est à hauteur, énumère-t-il. Au niveau d’un des restaurants, je me bute à un léger petit contrebas à hauteur du comptoir qui lui, se trouve un peu plus loin de moi. Donc je suis obligé de tendre mon bras pour payer ce que je dois à la caissière.»
 
Journée accessibilité 2019, 24 août, baie des Citrons
©NC la 1ere
 

«Que le client soit à son aise»

L’établissement de ce restaurateur a pour sa part été bien noté. «On s’adapte à la clientèle qui vient, explique Frédéric. C’est sûr que toutes les chaises roulantes ne sont pas pareilles, ne sont pas à même hauteur… On adapte notre mobilier à leur convenance. Par exemple, si une chaise roulante est assez haute, on réhausse la table, pour que le client soit à son aise.»
 
Journée accessibilité 2019, 24 août, baie des Citrons
©Jeannette Peteisi / NC la 1ere
 

Multiplication des rampes

Tous les locaux ne sont pas adaptés. Sur les 25 boutiques et restaurants visités, un grand nombre n’avait pas de sanitaires aux normes et des comptoirs trop en hauteur pour être accessibles aux personnes handicapées. L’association des ergothérapeutes note tout de même une avancée par rapport aux années précédentes, avec une multiplication des rampes pour fauteuil roulant dans les commerces.
 

Mis en ligne

A noter que les questionnaires nourriront la plateforme Jaccede. De quoi informer les touristes et les Calédoniens en situation de handicap des endroits où ils n’auront pas de difficultés à s’installer et à circuler.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live