Le Salon de la femme côté savoir-faire

salon nouméa
Au Salon de la femme 2022, stand de l'association Ceini-Hnyei.
Au Salon de la femme 2022, stand de l'association Ceini-Hnyei. ©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ère
A l’approche du 8 mars, le Salon de la femme fait son retour à Nouméa. Ouvert depuis vendredi et jusqu’à dimanche à la Maison des artisans, il réunit plus d’une cinquantaine d’exposant(e)s, et de nombreuses créations.

Priscilla Ramothe est la créatrice des Macramotes plumées. Un mélange de macramés et de plumes, colorés, du jaune moutarde au bleu paon. Ils ornent le contour de miroirs, annoncent un prénom ou décorent simplement les murs. Cette passionnée d’objets faits mains participe au Salon de la femme qui se tient durant trois jours à Nouméa, à la Maison des artisans.

Salon de la femme 2022, Priscilla Ramothe présente ses "macramotes plumées".
Priscilla Ramothe présente ses "macramotes plumées". ©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ère

Des couleurs éclatantes, on en trouve aussi dans ce stand de vêtements traditionnels. Des robes popinées et des tuniques faites main par les membres de l’association Ceini-Hnyei, originaire d’Ouvéa. Implantée au Mont-Dore dans le quartier de Saint-Michel, elle a notamment vocation à accompagner les jeunes dans des actions autour de la coutume et de la culture.

« Beaucoup de femmes apicultrices »

La Case à miel participe à cette quinzième édition, du Salon de la femme
La Case à miel participe à cette quinzième édition. ©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ère

A découvrir au Salon de la femme, des bijoux, de la lingerie mais aussi la Case à miel qui regroupe les apiculteurs de Lifou. Elle aussi s’est donnée pour mission de créer du lien social, économique. Et de participer à l’émancipation de la femme.

Au Salon de la femme 2022, par Cédric Wakahugnème

Quinzième Salon de la femme, à la Maison des artisans, entrée de Nouville, encore samedi jusqu'à 18 heures puis dimanche de 9 à 17 heures.

Voyez aussi le reportage de David Sigal et Caroline Antic-Martin : 

©nouvellecaledonie