Les artisans d’art proposent une boutique éphémère de Noël à Nouméa

noël nouméa
Boutique éphémère de Noël
La boutique éphémère de Noël est installée à la gare maritime jusqu'au 27 novembre. ©NCla1ère
Depuis ce 16 novembre et jusqu'au 27, la gare maritime à Nouméa accueille la première boutique éphémère de Noël. Des artisans y présentent leurs créations originales, une vitrine inespérée pour les créateurs durement touchés par la crise et une mine de bonnes idées cadeaux pour les visiteurs.

A six semaines des fêtes de fin d’année, les Calédoniens commencent à faire leurs emplettes. Des emplettes qu’il est possible de faire depuis ce mardi dans la boutique éphémère des artisans d’art de la CMA installée à la gare maritime de Nouméa. Un événement qui a dû s’adapter à la crise sanitaire. 
Gel hydroalcoolique à l’entrée et jauge fixée à 25 visiteurs maximum. On est loin des traditionnels marchés de Noël, mais Bénédicte, couturière de son état fait contre mauvaise fortune bon cœur :
" C’est sûr que c’est un contexte un petit peu morose pour garder un esprit de Noël joyeux, mais bon, on est au rendez-vous avec le sourire et de l’énergie". 

S’adapter aux restrictions sanitaires

De nombreux artisans d’art ont été asphyxiés par la crise sanitaire. 96% ont déclaré des problèmes de trésorerie, et près d’un sur deux un chiffre d’affaires en baisse de 40% à la chambre de métiers et d’artisanat.
Alors il a fallu s’adapter pour ouvrir malgré les restrictions sanitaires. Seuls six artisans sont présents sur le site pour une trentaine de stand. 
"C’est une petite communauté les artisans d’art, ils se connaissent bien, ils ont l’habitude d’exposer ensemble sur des salons, des foires, et donc là, ils se sont concertés pour connaître un peu plus sur les produits du voisin et ils sont à même de présenter les savoir-faire des uns et des autres" explique Laure Le Gall directrice de la communication de la CMA. 
 
Les clients sont eux au rendez-vous, de quoi mettre du baume au coeur des artisans. La boutique éphémère est ouverte du mardi au samedi de 8h à 18h jusqu’au 27 novembre prochain.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Cédric Michaut 

©nouvellecaledonie