Les jeunes pour le Oui défilent à Nouméa

référendum nouvelle-calédonie 2020
Manifestation des jeunes pour le oui
©Lizzie Carboni
La jeunesse du FLNKS était dans les rues de Nouméa, ce samedi, pour défendre le Oui au référendum. Une matinée qui a rassemblé plus de 200 personnes entre la Vallée-du-Tir et la place du Mwa Ka.
 
Une marche s’est déroulée samedi matin dans les rues de Nouméa à l’initiative du mouvement jeunesse du FLNKS.
Le défilé, entre la Vallée-du-Tir et le Mwa Ka, se voulait résolument bon enfant avec musique et drapeaux. Parti vers 9 heures, le cortège s’est agrandi au fur et à mesure de son avancée, pour dépasser les 200 personnes à l’arrivée, avec des jeunes venus montrer qu’ils étaient présents dans les débats sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.
« C’est important, parce que mon pays a le droit à son indépendance, je crois que j’ai été bien élevée par mes parents et, indépendante moi-même, je considère que mon pays peut être indépendant », lance une participante.
 

« Là pour construire ensemble »

« On est là pour dire aussi au peuple de ce pays que nous les jeunes, on est là on est pour la paix, on veut dire à tout le monde que le Oui, ce n'est pas un Oui raciste. Que l’on soit indépendantiste ou non-indépendantiste, on est là pour construire ensemble », poursuit un autre jeune. 
 
Pari gagné, pour la déléguée du mouvement, Margot Martin : « Aujourd’hui, [le public jeune] est audible et visible. Beaucoup de nos camarades, de nos jeunes ont répondu à l’appel. C’est vrai que l’on n’est pas des milliers, mais on est là », indique la jeune femme. 
  
A l’arrivée au Mwa Ka, une minute de silence a été observée en mémoire de Pierre Declercq, assassiné le 19 septembre 1981.
La manifestation s’est terminée vers 14 heures.

Le reportage de Lizzie Carboni et Philippe Kuntzmann : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live