Les kitesurfers de Nouméa au chevet de leur spot préféré

sport nouméa
kitesurf aquarêve
©Alix Madec

Du côté du récif Ricaudy et de la plage de l'Aquarêve, les kitesurfers ont relevé leurs manches ce dimanche matin, pour remettre sur pied leur mise à l’eau après le passage de Lucas. Une dizaine d’entre eux ont répondu à l’appel de l’association Aquarêve Ricaudy Kitesurf. 

Ils ont troqué leurs harnais et leurs ailes de kitesurf, pour des pioches et des seaux. Après le passage de la dépression tropicale forte Lucas, les kitesurfers ont donné de leur personne sous un soleil de plomb, pour remettre en état leur mise à l’eau. « On est venu nettoyer et essayer de remettre en place le talus, parce que là, il est dangereux pour nous. Il est important ce site, parce que la plage du Méridien est fermée en ce moment, raconte Yves Pauleau, trésorier de l’association Aquarêve Ricaudy Kitesurf. Et c'est un site qui est agréable. C'est facile pour se garer, il y a un grand plateau. »

Les précisions de Michel Massé, président de l'association, au micro d'Alix Madec :

Michel Massé, président de l'association Aquarêve Ricaudy Kitesurf

aquarêve kitesurf
©Alix Madec

Sécuriser les opérations de décollage

L’occasion de rendre praticable le spot, et de sécuriser les opérations de décollage et d’atterrissage de l’aile. Car lors des week-ends ventés, un peu plus d’une centaine de passionnés s’y retrouvent parfois, à l’image de Jordan, venu prêter main forte aux membres de l’association. « C'est un spot qui n'est pas très sécuritaire à la base. Et vu qu'on perd des mètres avec les cyclones, il faut qu'on essaye de l'entretenir. [...] Plus on peut s'approcher de la mer, mieux c'est pour décoller, et là le spot est en train de reculer, donc ça devient de plus en plus dangereux. Améliorer le spot, on en a parlé avec la mairie, il y a des pistes qui sont lancées. Mais tout ça, il faut le financer, et avec ce qu'il s'est passé sur l'Anse-Vata, on préfère prendre notre spot en main, parce qu'on a peur que ça traîne un petit peu.»

Aquarêve lucas
©Alix Madec

 

Le spot est en train de reculer, donc ça devient de plus en plus dangereux.

- Jordan, kitesurfer habitué de la plage de l'Aquarêve

 

Des projets d'aménagement avec la mairie

Un renforcement de la sécurité qui devrait se poursuivre, car des projets d’aménagement du site sont en cours d’étude avec la mairie de Nouméa. Afin de sécuriser la pratique, les membres de l’association, qui compte déjà une trentaine de licenciés en ce début d’année, conseillent également de se munir d’une licence de la Fédération Française de Vol Libre. 

Le reportage d'Alix Madec :

Les kitesurfers au chevet de la plage de l'Aquarêve