La marche pour le destin commun n'a pas mobilisé

société nouméa
La marche pour le destin commun n’a franchement pas mobilisé. Organisée ce matin à Nouméa par une jeune association, nommée «Demain pour la paix», elle n’a réuni qu’une vingtaine de personnes. Un tout petit noyau de manifestants qui sont allés du mémorial américain au marché municipal, avant une prise de parole.

«Marche» pour le destin commun par l'association "Demain pour la paix", marché de Nouméa (9 décembre 2017)
©NC 1ère / Malia Noukouan

«Un message de paix»

«On entend souvent des jeunes qui se demandent comment ça va se passer, 2018, on a des inquiétudes… Nous voulons rassurer et dire : "le vivre-ensemble avant tout"», a expliqué Jonathan Morandeau, jeune entrepreneur de 22 ans à l’origine du mouvement. «On veut vraiment délivrer un message de paix. On n’a peut-être pas réuni beaucoup de monde aujourd’hui, on va en réunir peut-être beaucoup plus demain.»
Les Outre-mer en continu
Accéder au live