Nouméa : budget reporté, parc des 5 iles validé

budget nouméa
Mairie de Nouméa
©NC1ere
Le budget 2018 de la ville devait être voté hier soir.  Mais il a été contrarié par le dépôt par l’opposition d’amendements. La maire Sonia Lagarde a donc renvoyé le texte devant la commission des finances. En revanche, l’aménagement du parc des 5 iles va pouvoir reprendre. 

Le vote du budget 2018 de Nouméa reporté

L’examen du budget de la ville de Nouméa pour 2018 n’a pas eu lieu hier soir lors du Conseil Municipal.
Alors que planait une éventuelle mise en minorité du maire sur le sujet, Sonia Lagarde a demandé que le budget soit redébattu en commission. Ses arguments ? Des amendements jugés tardifs et disproportionnés, déposés par l’opposition. « Il y a sans doute une raison que je ne saurais évoquer, si ce n’est mettre à mal le maire ».

Les conseillers municipaux UCF de Nouméa ont déploré ce report. Charles Eric évoquant un « déni de démocratie ». Gaël Yanno parle lui de « l’aboutissement pathétique d’une majorité qui éclate » : 

Conseil municipal Nouméa
©NCla1ere

L’aménagement du parc des 5 iles adopté

Le Conseil Municipal en revanche a validé les travaux du Parc des Cinq îles en baie de Sainte Marie.
En fin d’année dernière, le groupe Calédonie Ensemble avait voté contre le projet l’estimant trop coûteux. Le projet avait été repoussé par 27 voix contre 21 pour.
Le montant des travaux est désormais de 220 millions CFP contre 400 millions dans le précédent projet.
Deux bâtiments seront construits, une maison de la biodiversité et un restaurant/glacier, tous deux dotés de terrasses couvertes. La plaine de loisirs comprendra des aires de jeux multi-générationnelles, des structures ludiques ou encore des aménagements paysagers et des cheminements.
Les travaux devraient être achevés fin 2019.
Cette fois, le groupe CE s’est abstenu, alors que l’UCF continue de s’opposer au projet.
Voyez la réaction de soulagement de la maire Sonia Lagarde. 
©nouvellecaledonie


Calédonie Ensemble, par la voix de son chef de groupe, Dominique Simonet, s’explique sur son abstention. 
©nouvellecaledonie


Pour Charles Eric, le chef du groupe Union pour la Calédonie dans la France, il y avait d’autres priorités. 
©nouvellecaledonie