Nouvelle-Calédonie : des indemnités pour les exploitations agricoles saccagées par les fortes pluies

météo
Cultures de squash inondées du côté de Bourail, en août 2022.
Cultures de squash inondées du côté de Bourail, en août 2022. ©NC la 1ère
La décision était attendue. Le gouvernement a reconnu ce mercredi, en collégialité, le caractère de calamité agricole aux pluies tombées du 16 au 18 août sur l’ensemble des communes de la Nouvelle-Calédonie. Objectif : soutenir les agriculteurs le plus rapidement possible en accélérant les demandes d’indemnisation pour les sociétaires de la Cama, la caisse d’assurance mutuelle agricole.

Souvenez-vous, la semaine dernière, un épisode orageux s’abattait sur l’ensemble du pays. En pleine saison normale de production, des milliers de cultures ont alors été dévastées. Un nouveau coup dur pour les agriculteurs, déjà éprouvés par les dépressions Ruby et Fili ainsi que le cyclone Dovi. Alors, pour soutenir les entreprises et leur permettre de relancer leur activité, le gouvernement a pris ce mercredi un arrêté reconnaissant le caractère d’"accident climatique exceptionnel" à ces précipitations. Et cela, pour l’ensemble des communes de la Nouvelle-Calédonie.

Acompte

Concrètement, cette décision permet d’ouvrir sans délai l’instruction des demandes d’indemnisation, mais uniquement pour les assurés de la Cama, la caisse d’assurance mutuelle agricole. Un acompte leur sera exceptionnellement versé au titre des dommages subis. Pour en bénéficier, les sociétaires doivent avoir au préalable déposé une déclaration de sinistre valide, suite aux fortes pluies du 16 au 18 août 2022.

Le point de Sheïma Riahi

Indemnisations des agriculteurs / Sheima Rihai

Comment fonctionnent les aides ?

Cyclones, dépressions, épisodes pluvieux : tout sinistre reconnu comme "accident climatique exceptionnel" peut donner droit à des indemnités. Ainsi de 1995 à 2017, il a été versé près de 5 milliards de francs aux agriculteurs, qui ont dû faire face à quelque 127 sinistres dits exceptionnels. Tous les adhérents de la Cama, la caisse d’assurance mutuelle agricole, sont bénéficiaires de ces indemnités versées par l’agence rurale. Ils peuvent appartenir à l’une de ces trois catégories : grosses, petites exploitations ou simple particuliers. Ils seront indemnisés selon le contrat choisi : un pourcentage du capital assuré. Entre les dépressions Ruby, Fili, Dovi et les épisodes pluvieux de la Nina, depuis décembre 2021, les agriculteurs ont quasiment subi une calamité par mois. Total estimé de la facture : 750 millions de francs.