nouvelle calédonie
info locale

Nouville aura bientôt son centre de l’histoire du bagne

patrimoine Nouméa
Futur centre de l'histoire du bagne de l'ile Nou
©Gaël Detcheverry
La première pierre du futur centre visiteurs du site historique de l'ile Nou a été posée ce mercredi en présence des institutions et de plusieurs descendants de bagnards. Un jour important pour l'association Témoignage d'un passé qui espère faire de ce site une attraction culturelle.
Le bâtiment de 136 m2 sera le point de départ d’un parcours au coeur de l’histoire du bagne. 
« On trouvera d’abord un espace pour accueillir le public. Il y aura une borne d’accueil, une boutique et également un espace où on pourra faire de plus amples recherches avec un centre de documentation et l’administration de l’association sera installée ici » explique Emmanuelle Eriale, directrice du site historique de l'Ile Nou.
Coût du projet : cinquante millions de francs CFP financés par le gouvernement, la province Sud et la mairie de Nouméa. Après six ans de réflexion et plusieurs propositions, les services du patrimoine ont validé ce bâtiment en retrait de la boulangerie Guillain. Cette dernière abritera des expositions temporaires et surtout l’exposition permanente retraçant l’histoire du bagne.
Stèle bagne
Une pierre taillée par les forçats a été posée à l'emplacement du site en hommage aux femmes et aux hommes du bagne calédonien. ©Gaël Detcheverry
 

L’itinéraire d’un bagnard

« Il y aura sept espaces consacrés à sept thématiques différentes et on suivra un bagnard depuis les tribunaux de Métropole jusqu’à son arrivée ici dans la colonie. Il découvrira le personnel administratif, ensuite on découvrira les différents métiers qu’il pouvait avoir et ensuite sa mise en concession et enfin on espère, sa libération ». 
Les visiteurs découvriront cette histoire à travers des documents, des photos, des témoignages et des objets. 
Futur centre de l'histoire du bagne de l'ile Nou
©Gaël Detcheverry
 

Des visites sur les sites du bagne de l’ile Nou 

Ils pourront même se promener sur le site à l’époque du bagne, grâce à une reconstitution en 3D. 
Une visite virtuelle en prélude aux visites réelles qui passeront par les vestiges connus comme la chapelle, et ceux moins connus comme l’ancien presbytère ou la maison du surveillant principal. 
Bagne ile Nou
©Gaël Detcheverry
 

Un partenariat avec l’UNC et les archives

A la fois musée et centre de ressources, ce site historique travaillera également en étroite collaboration avec l’université et le service des archives de la Nouvelle-Calédonie.
« On reçoit beaucoup de familles de descendants du bagne qui souhaitent avoir notre accompagnement pour poursuivre leurs recherches » explique Emmanuelle Eriale. « Et notre partenaire privilégié pour çà, ce sont les archives de la Nouvelle-Calédonie qui sont situées en plus juste à côté du futur centre visiteurs. Les familles pourront donc venir ici, rencontrer mes collègues, et demander à poursuivre leurs recherches pour avoir les dossiers par exemple de leurs ancêtres ».
Des ancêtres dont l’histoire douloureuse mais néanmoins passionnante sera enfin racontée dans un lieu dédié, dès septembre 2020.

Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry ont arpenté le site en compagnie de sa future directrice.
©nouvellecaledonie
 

L’invité de la matinale

Ce 25 septembre, Charlotte Mestre recevait dans la matinale radio Yves Mermoud, le président de l’association Témoignage d’un passé
Publicité