Pâques rime avec affluence dans les chocolateries de Nouméa

pâques nouméa
Affluence pour Pâques, dans une chocolaterie de Nouméa
Samedi 16 avril, les Calédoniens se sont pressés dans les chocolateries de Nouméa. ©Lizzie Carboni / NC la 1ère
Pâques est la période la plus chargée pour les artisans chocolatiers. Elle représente jusqu’à 40% de leur chiffre d'affaires annuel. Et cette année encore, les clients ont répondu présent dans les chocolateries de Nouméa.

"J'ai pris une petite poule, un panier avec plein de petits chocolats différents, un petit ourson et une boîte avec un petit ourson et de petits chocolats dedans", comme l'explique ce témoignage d'une Nouméenne, à Pâques, ce n’est pas le porte-monnaie qui parle mais bien la gourmandise.

Les Calédoniens s’en donnent à cœur joie dans les chocolateries et avec la concurrence, ces dernières années, il faut sans cesse innover. "Chaque année, nous réalisons des nouveautés, c'est un peu notre métier. Le but c'est toujours de faire de la créativité pour nos clients et pour nous aussi c'est important. Il y a toujours une dizaine d'articles qui sont créés spécialement pour cette fête", explique Ludovic Pannier, gérant d’une chocolaterie.

Des queues jusqu'à l'extérieur des magasins

Ils plaisent beaucoup et c'est vrai que nous passons beaucoup de temps sur tous les détails. Le but, c'est vraiment qu'il y ait une vie autour de chaque sujet que nos clients choisissent.

Ludovic Pannier, gérant d'une chocolaterie

Qu’importe le temps d’attente, le chocolat c’est sacré. Beaucoup le prouvent, en faisant la queue jusqu’à l’extérieur du magasin, pour le plus grand bonheur de Grégory Aulotte, gérant d’une chocolaterie belge. Ce mois-ci, il a doublé ses effectifs en boutique et a produit 3 tonnes de chocolats, rien que pour Pâques.

"Une très très bonne année"

"Nous pensions avoir une baisse, cette année, par rapport à l'ouverture des frontières et tous les gens qui partent en vacances, en plus nous sommes en période de congés scolaires, et en fait nous faisons un très très bon chiffre", apprécie-t-il. "C'est équivalent à ce que nous avons fait l'an dernier. Nous tournons, chaque année, entre 4 000 et 5 000 sujets. Là, nous ne sommes pas loin de 5 000 et nous réalisons de très bonnes ventes. L'année 2022 sera une très très bonne année", observe le chocolatier.

Des commerçants satisfaits, et des Calédoniens visiblement au rendez-vous cette année. Il ne reste plus qu’une chose à faire : déguster du chocolat.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Lizzie Carboni :