Retour gagnant des Japonais au marathon international de Nouméa

sportncla1ère nouméa
Le vainqueur du quarantième marathon de Nouméa est le Japonais	Ryousuke Takanashi. 2022
Le vainqueur du quarantième marathon de Nouméa est le Japonais Ryousuke Takanashi. ©NC la 1ère
Après deux ans sans marathon proprement dit pour cause de crise Covid, l’événement sportif nouméen signait ce dimanche un quasi retour à la normale pour sa quarantième édition. Avec à nouveau la présence, même symbolique, de coureurs étrangers dont le vainqueur, à savoir le Japonais Ryousuke Takanashi en 2 heures, 20 minutes et 33 secondes.

Marathon pluvieux, et assez venteux pour les athlètes, mais marathon plutôt heureux. Ce dimanche matin, Nouméa a renoué avec cet événement phare de son calendrier sportif, qui se limitait depuis deux ans à une version allégée : semi-marathon sur 21 kilomètres et autres courses sur de plus courtes distances, en l’absence de participants étrangers. Cette année, on ne peut pas tout à fait parler de retour à la normale, la délégation extérieure s’avère très réduite : une dizaine de coureurs étrangers, pour moitié invités et pour moitié des visiteurs se trouvant être en Calédonie.

Le vainqueur 2022 faisait partie d'un epetite délégation japonaise venue de Tachikawa. marathon Nouméa 2022
Le vainqueur 2022 faisait partie d'une petite délégation japonaise venue de Tachikawa, non loin de Tokyo. ©Marathon international de Nouméa

Mais le marathon international Mobil de Nouméa a bel et bien fait son come-back. 

Depuis deux ans, on avait supprimé le marathon parce qu’il n’y avait pas les étrangers. On a eu beaucoup de demandes, de Calédoniens qui voulaient quand même un marathon. On l’a réorganisé. Pas dans la facilité, parce qu’avec les travaux sur l’Anse-Vata, il a fallu changer de circuit. Mais dans l’ensemble, c’est plutôt satisfaisant.

Bruno Dumet, président du comité organisateur

Plus de sept minutes d'avance

Et c’est… un Japonais qui a gagné ! Sur un parcours d’environ 42 km depuis l’hippodrome Henry-Milliard, donc, entre Sainte-Marie et l’Anse-Vata, avec la contrainte des travaux d’aménagement en cours sur celle-ci. Ryousuke Takanashi a franchi la ligne d'arrivée après 2 heures, 20 minutes et 33 secondes. Plus de sept minutes derrière, Adrien Claeyssen (FS Vendémiaire) s'adjuge la deuxième place en 2'28"12. La troisième allant à Alexy Dianoux de l'AC Païta, en 2'37"07.

Départ du marathon 2022 à Nouméa
Cette année, 72 coureurs ont terminé le marathon. ©NC la 1ère

Victoire féminine de Natalia Prado

Natalia Prado gagne chez les féminines en 2'52"26 (Run'In NC, septième du classement général). Elodie Philbert suit bien plus tard (Dicom, 3'39"09), avant Maylis Ayard (3'42"33). 72 concurrents ont bouclé la course.

Natalia Prado victorieuse du marathon 2022 chez les dames.
Natalia Prado victorieuse du marathon 2022 chez les dames. ©NC la 1ère

Bastien Rouzoul et Manon Brasseur gagnent le semi

Côté semi-marathon, et ses plus de 250 participants, victoire de Bastien Rouzoul en 1'15"27, devant, Eric Concé du Rimap, l’un des très nombreux militaires engagés dans cette édition (1'15"35), et Pierre Gautier (1'17"18).

Chez les dames, c’est Manon Brasseur qui l’emporte (CTNC, 26e au général, 1'27"41). Elle est suivie de Deborah Kaboer (AS Magenta, 1'29"45) et Jessica Gaborit (Run’In NC, 1'34"15).

Près de 600 sur le 10 km

Le dix km a pour sa part réuni près de 600 concurrent(e)s. Il été gagné par Michaël Bouche (AC Bucy-lès-Pierrepont, 31"27), devant Mathieu Szalamacha (Run’in NC, 22"12sec) et Franck Santos (CTNC, 34"21).

Côté filles, Hortense Happey arrive première (45e au général, ASTri Mont-Dore, 40"19). Elle est suivie d’Amélie Grosclaude (EMIA, 41"45) et Marie-Jeanne Le Du (42"06). 

Compte-rendu dans la page Coup de sport, au JT de ce lundi