Les Calédoniens savourent leur premier week-end à l'air libre

coronavirus nouméa
Mosaïque premier week-end de déconfinement, 25 avril 2020
©NC la 1ere
Moins d’une semaine après la levée partielle du confinement, les Calédoniens étaient nombreux à vouloir prendre l’air ce week-end. Ambiance sur les bords de mer de Nouméa...
La liberté s’épanouit dans les loisirs, en ce premier week-end de confinement adapté. Samedi matin, les Nouméens étaient nombreux à investir les pistes cyclables, les plages et autres mises à l’eau de la capitale. Objectif commun : s’évader. 
 

Retour à la pêche

«Ça fait du bien», lance Jordane David avec le sourire, avant de s’éloigner de la Côte blanche en scooter des mers. Ses projets du jour ? «Une petite sortie en famille juste à l’îlot Sainte-Marie.» De l’autre côté du débarcadère, c’est le retour du traditionnel coup de pêche. Le premier, depuis quatre semaines.
 

Il était temps, parce qu’on n’en pouvait plus, d’être à la maison ! Quand mon fils m’a dit: « Tu veux faire un coup de pêche ?", j’ai dit : "De suite!» On est allé en face, à Sainte-Marie, pêcher le rouget et le communard.
- Vincent Gomila

 
Déconfinement progressif, coup de pêche à Nouméa, 25 avril 2020
©NC la 1ere
 

Les îlots pris d'assaut

Une quinzaine de traversées ont été enregistrées entre l’île aux Canards et l’Anse-Vata, ce samedi. Les adeptes du farniente n’ont pas boudé leur plaisir d’un voyage en bateau-taxi pour aller bronzer… quand des familles retrouvaient le plaisir d’être ensemble autour d’un pique-nique les pieds dans le sable.
 

Se retrouver en famille, c’est agréable. On respire, on vit. Mais on respecte les barrières, on ne s’est pas fait la bise ce matin.
- Poeti Mugnai

 
Déconfinement progressif, bateau taxi, 25 avril 2020
©NC la 1ere
 

Je suis venu me ressourcer, prendre un peu de l’air et voilà. Ça me fait plaisir de sortir à la mer, à la pêche… On sent un peu la liberté, quoi.
- Edmond Ipunesso

 

Comme une impression de planer 

Une liberté également visible dans le ciel. Portés par les courants d’air, les parapentistes planaient. Un sentiment largement partagé.

Un reportage de Loreleï Aubry et Cédric Michaut : 
©nouvellecaledonie
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live