Se former au plus près des entreprises calédoniennes

entreprises nouméa
©nouvellecaledonie
L’Institut d'administration des entreprises a ouvert ses portes en 2020. Sa mission : former des cadres à même de répondre aux exigences, parfois spécifiques, des sociétés calédoniennes. Basé notamment sur l'alternance, ce cursus universitaire a développé un partenariat avec le groupement NC Eco.

A peine deux ans d’ancienneté, et l’IAE - Institut d’administration des entreprises - fait un tabac. Dans une classe, les élèves en deuxième année de master préparent leur présentation. Le fruit de deux mois de travail en partenariat avec NC Eco et la CCI, Chambre de commerce et d’industrie. Tous ces étudiants sont en alternance université-entreprise. Un cursus qui séduit par sa diversité.

Le master management, c’est très varié. On apprend énormément de choses dans la gestion d’entreprise, au niveau de la gestion des ressources humaines, la gestion des projets, etc. C’est ça qui m’a le plus attirée.

Roxane Ulivaka, deuxième année en master management et administration des entreprises

L’objectif, à la création de cet IAE, était d’offrir un enseignement adapté au paysage économique calédonien.

On a une très forte demande. Quasiment toutes les entreprises, ici, me disent qu’elles ont besoin de talents et besoin de personnes qui comprennent l’environnement.

Virginie de Barnier, directrice de l’IAE Nouvelle-Calédonie

Rien de mieux, pour illustrer ces compétences, que la présentation faite à la CCI d'une étude sur les projets économiques en terre coutumière. Un travail qualifié de remarquable par les partenaires eux-mêmes.

Ils apportent leur vision et leur aspect critique des travaux que NC Eco a réalisés. Et surtout, la grande satisfaction, c’est l’engagement. Avoir des jeunes Calédoniens qui s’engagent sur la Nouvelle-Calédonie de demain, qui ont réfléchi et ont une vraie vision.

David Guyenne, président de la CCI

Même intérêt montré par les entrepreneurs, à la fois exigeants et volontiers critiques sur la formation de leurs futurs collaborateurs.

L’université a toujours été vigilante de façon à construire ces formations en lien avec le monde économique et là, on voit qu’on a une promotion en alternance dans les entreprises calédoniennes. Qui aura acquis cette culture d’entreprise avant de venir sur le marché du travail. Et ça, c’est une très bonne nouvelle.

Xavier Benoist, président de la FINC

Forts de ces connaissances spécifiques à la Nouvelle-Calédonie, ces futurs diplômés en management ne devraient pas avoir de souci à se faire une place dans la vie professionnelle.