Six personnes mises en examen dans le cadre d'un trafic de cocaïne

trafic de drogue nouméa
Gendarmerie, image d'illustration
©NC la 1ere

C'est une grosse affaire de drogue qui agite le milieu huppé de Nouméa. Plusieurs personnes sont mises en examen pour consommation et trafic de cocaïne.

C'est une affaire qui agite le microcosme de Nouméa. Après deux ans d'enquête, la gendarmerie a démantelé un important réseau de trafic de cocaïne entre Nouméa et la Métropole. A la tête du réseau : un couple. Six personnes impliquées dans cette affaire ont été mises en examen. 

Plusieurs centaines de grammes de cocaïne rapportée de Métropole

C'est un trafic bien organisé dans le transport, la consommation et la revente de cocaïne qui vient de tomber. A sa tête, un couple, organisateur d’évènements festifs. Entre janvier 2018 et 2019, l'homme et sa compagne réussissent à importer "plusieurs centaines de grammes de cocaïne dissimulées dans des flacons ou des produits de toilette", lors de "plusieurs voyages" effectués entre Nouméa et la Métropole, indique le procureur de la République.

Le couple revend la drogue à 25 000 francs CFP le gramme au cours de plusieurs soirées festives, et au sein d'un réseau de connaissances. Il s'agirait, selon nos informations, d'un cercle d'amis privilégiés : des chefs d'entreprise, des patrons de bars, des médecins, mais aussi la jeunesse dorée nouméenne... Certains seraient même récidivistes. De quoi agiter le milieu huppé de la capitale. 

Six mises en examen

L'affaire mise à jour par la section de recherches de la gendarmerie après deux ans d'enquête très minutieuse a permis, le 21 mai, l'interpellation de six personnes. Impliquées dans ce trafic de drogue, elles ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire. Parmi les chefs de mise en examen retenus : l’importation, l’acquisition, la détention, le transport et l’offre ou cession de cocaïne. Les six mis en examen ont reconnu consommer de la cocaïne, parfois depuis plusieurs années. Ils encourent une peine de dix ans d'emprisonnement.