publicité

Trois personnes blessées par caillassage à Nouméa

Le père Apikaoua ce vendredi matin, un membre de SOS Médecins la nuit dernière, une habitante de Tindu jeudi soir: plusieurs épisodes de caillassage viennent de faire des victimes à Nouméa.

La cathédrale de Nouméa, image d'illustration. © NC la 1ere
© NC la 1ere La cathédrale de Nouméa, image d'illustration.
  • Steeven Gnipate, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DE VENDREDI APRES-MIDI] 

Le père Roch Apikaoua a été victime d’une agression, ce vendredi matin, à la cathédrale Saint-Joseph de Nouméa. Il a reçu une pierre à la tête en tentant de raisonner un homme sans domicile fixe qui était en train de dégrader les toilettes de l’édifice religieux. Le vicaire général de l’archidiocèse a été soigné à la clinique Kuindo-Magnin, pour de légères blessures. En fin de journée, la police avait bon espoir de retrouver l’individu en cause.
 

Pour des mangues 

A Tindu, c’est une dame de soixante-dix ans qui a dû être conduite au Médipôle après avoir reçu, jeudi soir, un caillou d’un jeune homme. Celui-ci tentait de s’introduire dans son jardin pour lui voler des mangues. L’auteur a pris la fuite. Alertées vers 19h30, les patrouilles de police ont étendu leurs recherches à la cité de Tindu, où elles ont été caillassées. Revenues en force, elles ont interpellé un jeune homme de dix-sept ans pour outrage et rébellion. Placé en garde à vue, il a nié les faits, mais a été reconnu par les forces de l'ordre prises pour cible. L'adolescent est convoqué le 23 mai devant le tribunal pour enfants. L'agresseur de l'habitante reste pour sa part recherché.
 

Rivière-Salée 

Enfin, dans la nuit de jeudi à vendredi, un praticien de SOS Médecins a reçu un caillou, là encore à la tête, dans le quartier de Rivière-Salée. Il souffre de blessures légères. En fin de journée, l’auteur n’avait pas été retrouvé. Une enquête est en cours.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play