Une nouvelle direction pour la Maison du livre

livres nouméa
Alice Pierre, directrice de la Maison du livre NC, Nouméa, janvier 2021
Alice Pierre dans les locaux de la Maison du livre, janvier 2021. ©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere

En novembre, Alice Pierre prenait officiellement les rênes de la Maison du livre. La Calédonienne a désormais la charge d'organiser le Silo, le Salon du livre océanien, qui doit se faire au mois de septembre en province Nord. Rencontre avec une passionnée.

Depuis deux ans, la Maison du livre a pris ses quartiers en salle Eiffel. La pièce est située dans le centre-ville de Nouméa, au sein de la bibliothèque Bernheim, au premier étage d’un bâtiment. «On est près des arbres et on entend les oiseaux d’ici», apprécie Alice Pierre, la nouvelle directrice de la MLNC. «C’est vraiment magnifique.» Un lieu magique, repensé, avec, chose inattendue, une balançoire propice à la rêverie.

Venue de la Fonction publique

C’est dans ce cadre qu’Alice Pierre a choisi de laisser temporairement son travail dans la Fonction publique pour un poste qui lui confère autonomie et polyvalence.

C’est un grand changement, j’avais vraiment une envie de travailler dans l’associatif, pour plusieurs raisons. Le fait que ce sont des projets qui ont du sens... On est aussi dans un moment de notre histoire où il faut que notre génération s’inscrive dans un projet de société. Ça me semblait pertinent et important.
- Alice Pierre, directrice de la MLNC

 

Parcours

Depuis son plus jeune âge, Alice Pierre a été bercée par la littérature jeunesse. Son bac en poche, elle s’envole pour l'Hexagone, décroche une licence, puis un master en médiation culturelle à Marseille. Agée de 37 ans, la Calédonienne a déjà bourlingué, professionnellement. Après quelques années à la direction de la Culture de la province Sud, elle a dirigé le Studio 56, ex-centre culturel de Dumbéa.

Un Silo à concocter

Au sein de la Maison du livre, plusieurs chantiers l’attendent. «Mon plus gros défi va être l’organisation du Silo, le Salon du livre océanien. Cette année, il sera organisé en province Nord», souligne la jeune femme. «Je souhaite que les bibliothèques du Nord telles que celle de Koné ou Poindimié soient inscrites dans l’évènement. Que nous travaillions ensemble, afin d’établir un projet commun.»

Une décennie

Créée il y a dix ans, jusque-là dirigée par Jean-Brice Peirano, la Maison du livre a dû quitter la maison Célières, au Faubourg-Blanchot. Un choix opéré notamment dans le contexte de coupes budgétaires. Mais ses missions sont restées les mêmes, que ce soit autour de l’économie du livre, la diffusion et l’écriture.

Résidences d'écriture

Sur ce dernier point, la nouvelle directrice poursuivra la mise en place de résidences. Une seconde résidence d'écriture doit se faire dans le Nord. «On avait déjà un projet avec le château Hagen», explique Alice Pierre. «Avec la province Nord, nous avons un projet de résidence complet avec hébergement pour un auteur de la région.» L’appel à projets a été lancé, les candidatures sont attendues pour la fin février. Et la nouvelle locataire de la Maison du livre a bien d'autres idées, qu'elle entend partager, pour créer du lien.