Une première opération "rade propre" à Nouméa

environnement nouméa
Un caddie, mais aussi douze barrières métalliques ont été sortis de l'océan ©Cédric Michaut / NC la 1ere
Dans le cadre de la semaine du développement durable, la Marine nationale organisait ce lundi le nettoyage de la rade de Nouméa. Les plongeurs ont ainsi récolté une quantité incroyable de déchets hétéroclites. Une opération que l'armée souhaite renouveler.

Ce lundi on observait une grande activité sur les Quais Ferry. On préparait l'accueil de la première escale de paquebot en provenance d'Australie, pendant que les plongeurs de la Marine nationale nettoyaient les profondeurs. Vélos, pneus, caddies, barrières métalliques et batteries ont été sortis de l'eau où ils rouillaient. Une journée de nettoyage que l’armée a inscrit dans le cadre de son action sur le littoral.

Il aura fallu le travail acharné de quatre plongeurs pour libérer la rade de ses nombreux déchets. Pendant une semaine, les hommes grenouilles ont ratissé les fonds devant la gare maritime. Les objets ont été regroupés pour pouvoir être remontés ce lundi. Les plongeurs démineurs eux-mêmes ont dû faire face à un nettoyage inattendu, comme Louis. "Il y a beaucoup de déchets quotidiens on va dire : les canettes, les bouteilles, tout ce qui est rejeté par l'homme." Les gros détritus vont être emmenés sur la base navale avant d’être retraités par les services de la ville de Nouméa.

Première opération rade propre, le reportage de Valentin Deleforterie

Nettoyer régulièrement, comme à Toulon, Cherbourg ou Dunkerque

Les autorités militaires souhaitent renouveler l'opération régulièrement pour sensibiliser à la problématique de la pollution de nos cotes et de nos ports, comme l'explique le capitaine de vaisseau Guillaume Montanié, commandant de la base de navale de Nouméa. "Le milieu marin est le milieu dans lequel évoluent les marins, donc nous avons forcément un regard très attentionné envers la mer. Et nous l'avons également au titre des missions réalisées au titre de l'action de l'Etat en mer, ou au titre des forces armées de Nouvelle-Calédonie, nous regardons de très près ce qui se passe en mer." Il y a quinze jours, les plongeurs de la Marine nationale avaient déjà récolté plus de 400 kg de déchets aux abords de l’ilot Brun en moins de deux heures.

Le reportage de Laurence Pourtau et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie