Voyage gustatif apprécié, au Salon saveurs et traditions

cuisine et gastronomie nouméa
Salon saveurs et traditions 2020
©Coralie Cochin / NC la 1ere
Inde, Martinique, Thaïlande… Les frontières ont beau être fermées, le monde se trouvait à portée de fourchette de Nouméa, ces quatre derniers jours. A la Maison des artisans, le Salon saveurs et traditions a servi un tour du globe en cinquante stands, pour le bonheur des yeux et des papilles.
Les gourmands n'ont pas raté le coche, depuis jeudi dernier. Il faut dire que le deuxième Salon saveurs et traditions a mis les petits plats dans les grands, pour régaler son public.
 

Avant l'enseigne, le salon

Parmi la cinquantaine d'exposants, Gilda Manuel de Condinguy, originaire de Pondichéry. Avec sa fille Rebecca, elle tenait un stand de cuisine indienne. Une mise en bouche, avant l’ouverture prochaine d’un snack d'esprit street-food au Motor-Pool.
 

On est dévalisées ! On a préparé suffisamment mais tous les jours, on est obligées de rentrer à la maison et de re-préparer. On a triplé les doses qu'on avait prévues. 
- Gilda Manuel de Condinguy, exposante

 
Salon saveurs et traditions 2020, boulangerie
©Coralie Cochin / NC la 1ere
 

Ouverture

Direction Bangkok, deux stands plus loin. Chanikan est spécialisée dans la cuisine thaï. Et elle n’a pas lésiné sur les plats. Dans les allées, les visiteurs jouent des coudes. Pas question de laisser sa part de gâteau. Ou plutôt, de voyage. «On part du Sud à l'Ouest, du Nord à l'Est, et c'est vraiment bien», résume une visiteuse.
 

C'est l'occasion d'avoir tout au même endroit. Voir autre chose, découvrir ce qu'on ne connaît pas, l'occasion de voyager un petit peu. Et pour les enfants, c'est important de voir qu'il y a autre chose. S'ouvrir un petit peu les papilles, et les idées.
- Une visiteuse venue en famille


Le reportage de Coralie Cochin :  

Au Salon saveurs et traditions 2020

 

Quand les lycéens initient les écoliers au goût

Cette année, l'événement mettait notamment en avant la formation des jeunes, avec une place importante donnée aux alternants du CFA - le centre de formation des apprentis - et aux élèves d'Escoffier. Les terminale «hôtellerie restauration» du lycée ont par exemple mitonné un atelier de découverte sensorielle pour une classe de CE1.
Le reportage de Lizzie Carboni et Nicolas Fasquel : 
©nouvellecaledonie
 

Près de huit mille visiteurs estimés 

A l’extinction des fourneaux, les exposants avaient quasiment tout écoulé. En quatre jours, le salon aurait attiré près de huit mille visiteurs.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live