nouvelle calédonie
info locale

La CCI condamnée pour le chantier de la Tontouta

justice païta
Aérogare de La Tontouta: un emprunt toujours plus cher
L'aérogare de La Tontouta ©NC 1ERE
Au moins 300 millions de francs : c’est que devra verser la CCI à une quinzaine d’entreprises ayant participé au chantier de l’aéroport de Tontouta. Le tribunal administratif a estimé qu'elle était en partie responsable du retard pris et des préjudices causés à ces entreprises  
Ce projet colossal, réalisé entre 2008 et 2013, avait défrayé la chronique. 
Le nouvel aéroport de la Tontouta avait été livré avec trois ans de retard. 
Et son enveloppe avait atteint des sommets : 12 milliards de francs CFP, soit deux fois plus que le budget initial.
Cinq ans après la fin du chantier, la justice distribue aujourd’hui les mauvais points.
 

Trois condamnés

Maîtrise d’œuvre inexpérimentée, manque d’anticipation, le tribunal administratif a pointé les défaillances de la CCI mais aussi du cabinet d’architecte Jacques Rougerie et de la société Egis, qui pilotaient le chantier. 
Ils ont tous été condamnés à verser près de 300 millions de francs à une quinzaine d’entreprises contractantes qui réclamaient de leur côté 1,7 milliard.
Pour rappel, la CCI avait appliqué des pénalités de retard à ces sociétés, ce qui avait causé d’importants préjudices pour certaines.
L’une d’entre d’elles avait mis la clé sous la porte, à la suite du chantier. 
Publicité