publicité

Collèges brûlés à Païta: cinq adolescents ont été arrêtés

Alors qu’un troisième établissement scolaire de Païta a été incendié en moins de trois semaines, on apprend ce mardi soir que cinq adolescents ont été interpellés après les feux dans les collèges Sainte-Marie et Louise-Michel. 

Au collège Sainte-Marie, au lendemain du feu de la mi-novembre. © NC la 1ere
© NC la 1ere Au collège Sainte-Marie, au lendemain du feu de la mi-novembre.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
Avec la maternelle les Palmiers, dont une partie a été détruite par le feu ce matin, c'est un troisième établissement scolaire de Païta qui subit un incendie en moins de trois semaines. C'est dans ce contexte qu'on l'apprend: cinq adolescents ont été interpellés par la gendarmerie après les deux faits précédents: 
- le feu qui a détruit plusieurs salles du collège privé Sainte-Marie, dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 novembre (les 445 élèves sont restés sans cours pendant dix jours);
- et celui du 26 novembre, qui a empêché le collège public Louise-Michel de recevoir ses 450 inscrits pendant deux jours.
 

Agés de treize à dix-sept ans

«Les enquêtes promptement diligentées par deux unités de la compagnie de Nouméa ont permis les interpellations des auteurs présumés», annonce le procureur de la République, Alexis Bouroz. «En l'occurrence, cinq mineurs âgée de treize à dix-sept ans, peu connus de la justice.» À l'issue de leur garde à vue respective, ils doivent être présentés devant le juge des enfants en vue d’une mise en examen.    

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play