nouvelle calédonie
info locale

Païta va se doter d’une police municipale

sécurité païta
Police municipale Païta
Philippe Lissarague dirigera la police municipale de Païta ©Coralie Cochin
C’est la fin d’un serpent de mer pour la commune de Païta. Ce jeudi soir, ses élus ont approuvé la création d’un service de police municipale. Attendu de longue date, celui-ci devrait voir le jour en mars.
Nouvelle passe d’armes hier soir, entre le maire Willy Gatuhau et son rival politique Frédéric de Greslan.
 

Mensonges et opportunisme électoral pour l’opposition

Si le conseiller de « Pour un nouveau souffle à Païta » salue la mise en service de cette police municipale, il accuse la majorité d’avoir tardé et surtout d’avoir « menti » à la population.
« On nous avait annoncé lors de la campagne que cette police existait déjà puisque nous faisions campagne sur la police municipale en disant qu’il fallait absolument la créer » explique Frédéric de Greslan. « Or, je me souviens parfaitement que dans leur campagne, ils avaient indiqué que ça existait déjà. Donc, ils ont menti à la population à l’époque. Aujourd’hui, ils le font, c’est une bonne chose, ils ont juste mis cinq ans pour le faire. Juste à la veille des élections, on crée cette police municipale… ». 
Police municipale Païta
Frédéric de Greslan pour l'opposition parle de mensonges lors de la campagne. ©Coralie Cochin
 

« Au bon moment » pour le maire

Du temps de l’ancien maire, Harold Martin, les missions de la-dite police se cantonnaient surtout à de la vidéosurveillance.
Cette fois, c’est promis, la commune de Païta se dote d’une police municipale digne de ce nom, assure son maire Willy Gatuhau.
« Si j’étais un peu prétentieux, je dirai que c’était un conseil municipal historique. L’essentiel c’est que cette police municipale arrive au bon moment. Je rappelle que je suis maire depuis le 7 février et j’avais un an pour répondre aux attentes des administrés ».
 

A partir de mars 2020

Installée au centre du village, cette future police municipale sera dirigée par Philippe Lissarague, l’ancien responsable de la police municipale de Dumbéa.
Elle sera composée de six gardes-champêtres, dont deux maîtres chiens pour la mise en place d’une brigade canine, d’un responsable du centre de supervision urbaine et de dix postes d’agents de surveillance de la voie publique.
Réclamée par les habitants, cette police devrait être opérationnelle début mars 2020, juste à temps pour les élections municipales.
Police municipale Païta
Le maire Willy Gatuhau ©Coralie Cochin
 

La police municipale en chiffres

Les travaux doivent commencer dans les deux semaines qui viennent pour aménager le local communal destiné à accueillir le futur commissariat.
Il sera situé dans l’ancien logement du chef de corps des pompiers, près du dispensaire et de l'école Ohlen.
La province Sud alloue une subvention de 15 millions pour ces travaux d’aménagement.
Vingt-trois caméras supplémentaires devraient compléter prochainement le dispositif de vidéosurveillance,.
Pour la police municipale, le maire indique que cette création se fait à « budget constant ». Comment ? « En transférant des postes qui restaient à pourvoir et qui n’avaient pas d’utilité immédiate pour les six gardes-champêtres »
A l’année, le fonctionnement de la PM est estimé « entre 80 et 100 millions de francs », « avec une aide de la province qui serait de 50 millions de francs ».
Les explications de Willy Gatuhau, le maire de Païta, au micro de Coralie Cochin 

Police municipale Païta itw Gatuhau


 
Publicité