publicité

Perturbations annoncées dans les établissements catholiques de Païta

En raison de l'appel à la grève de l'USTKE, il n'y aura pas de cantine, ce vendredi, pour les élèves de la Ddec à Païta, et les internes seront renvoyés dans leurs familles dès la fin des cours ce jeudi. 

Le collège Sainte-Marie fait partie des établissements concernés. © NC la 1ere
© NC la 1ere Le collège Sainte-Marie fait partie des établissements concernés.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
La grève annoncée par l'USTKE pour demain, vendredi 22 mars, s'annonce suivie dans les établissements de l'enseignement catholique à Païta, notamment au niveau des personnels techniques et des surveillants. Ce qui concerne les écoles Luc-Amoura, le collège Sainte-Marie, le lycée professionnel Marcellin-Champagnat, le lycée hôtelier Saint-Jean XXIII et le lycée Apollinaire-Anova. 
 

«Prendre les dispositions adaptées»

Pour ces établissements, la Ddec annonce que «les élèves internes seront renvoyés dans leurs familles ce jeudi à la fin des cours». En ajoutant que «les parents d'élèves sont invités à prendre les dispositions adaptées en gardant au besoin leurs enfants à la maison».
 

Service de cantine pas assuré 

Autre conséquence importante du mouvement, toujours pour les élèves de la Ddec à Païta, il n'y aura pas de cantine le midi - tous les repas viennent d'une cuisine centrale de l'enseignement catholique sur la commune.
 

Accueil des élèves

Par ailleurs, «l'accueil des élèves risque d'être fortement perturbé sur les temps périscolaires». Mais les écoles, collège et lycées de la Ddec resteront ouverts - et «les personnels non grévistes sont attendus sur chaque structure en fonction de leur emploi du temps».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play