nouvelle calédonie
info locale

Réactions partagées à Païta suite à la démission d'Harold Martin

politique païta
paita reactions demission martin
©La 1ère
Harold Martin annonçait ce jeudi sa décision de démissionner de la mairie de Païta. Il souhaite que son premier adjoint lui succède. Au sein de la commune, les réactions sont partagées. L'opposition appelle notamment à une démission massive du conseil municipal. 
C'est la fin d’une époque à la Mairie de Païta. Harold Martin a déposé sa lettre de démission ce jeudi matin au Haut-Commissariat. Le conseil municipal devra se réunir dans les prochaines semaines pour élire un nouveau maire qui pourrait bien être l’actuel premier adjoint Willy Gatuhau. En attendant, la population de la commune exprime des sentiments très contrastés. 
 


Pour moi Harold Martin a fait, comme tous les politiques, du bien et du moins bien... Et je souhaite que son premier adjoint continue dans la même voie.

 

Pour moi, la démission d'Harold Martin est une bonne chose car il n'a rien fait pour la tribu de Bangou. Au niveau de nos routes... impraticables ou encore des éclairages.... inexistants. J'espère le changement avec un nouveau maire.

 

Qu'Harold Martin démissionne est bien car nous avons toujours autant de problèmes. Cela fait seize ans que je vis ici et rien n'a changé, nous sommes toujours obligés de nous déplacer sur Nouméa pour avoir accès à tout.

 

Je trouve que Willy Gatuhau ferait un bon maire car il connaît bien la commune. Et puis, il marchera ainsi dans les pas d'Harold Martin qui a fait beaucoup de choses pour la commune, comme des lotissements notamment.


L'opposition appelle à rebattre les cartes


Suite à la démission d'Harold Martin, l’opposition avoue préférer une démission collective des élus de la majorité, pour convoquer de nouvelles élections municipales. "Pour la commune elle-même, il serait bon de remettre les choses en ordre. C'est la raison pour laquelle, il faudrait que cette démission d'Harold Martin entraîne la démission de l'ensemble des élus qui travaillaient avec lui de façon à ce que, comme à Bourail, on puisse avoir de nouvelles élections. Il y a encore des affaires judiciaires en cours et notamment en ce qui concerne des achats de voix lors de cette élection donc pour nous cette élection a été usurpée par les manoeuvres qu'ils ont accompli. Il serait donc juste de revenir devant les électeurs par valider le cas échéant le mandat des élus actuels. Même si c'est un voeu que nous formons avec peu d'espoir d'être entendus" explique Frédéric De Greslan (Calédonie Ensemble).
 
Publicité