Une ferme pédagogique de Païta propose aux enfants de partir à la découverte du monde animal

famille païta
Centre de vacances au Jardin sportif, à Païta
C'est au poulailler que les enfants passent l'essentiel de leur journée à la ferme du Jardin sportif, à Païta. ©Carawiane Carawiane / NC la 1ère
Le Jardin sportif, à Païta, accueille un centre de vacances pour permettre aux enfants de se familiariser avec les animaux domestiques et d'élevage. L'occasion pour eux de dépasser leurs craintes et de faire le plein de connaissances.

Activités vacances dans une ferme pédagogique de Païta. Les enfants qui participent au centre de vacances organisé au Jardin sport sont ravis. Ils passent leurs journées à câliner les animaux et à leur donner beaucoup d’amour. Leurs animateurs sont également comblés.

Dans la gadoue, jusqu'aux genoux. Cookie, le cochon pépère attend sa friandise : le cœur d'un bananier. Un spectacle qui est surprenant pour les enfants. "Un jour, quand j'avais 4 ans, je suis allé dans une ferme et un cochon a failli me foncer dessus. Du coup, je suis allé me cacher derrière ma mère et cela s'est bien passé à la fin", commente un jeune participant du centre. "C'est un cochon sauvage que nous avons apprivoisé. Nous l'avons récupéré tout petit. Il avait quelques semaines et nous lui avons donné le biberon. Après, nous l'avons élevé comme un chien", rassure Romain Guitton, coordinateur du Jardin sportif, avant de caresser l'animal. Mais le cochon, grognon, n'accédera à aucune requête, trop occupé à éplucher son bonbon.

Un moyen de lever des peurs

Les oiseaux et leurs oisillons sont plus accessibles. Certains enfants stressent, d'autres ne veulent pas en perdre une miette, c'est une joyeuse cacophonie que Romain a du mal à canaliser. "Nous avons des évolutions très nettes. Nous en parlons beaucoup avec les parents, en fin de session. Nous avons de super exemples, avec des enfants qui arrivent et qui ont peur des chiens et des autres animaux et qui repartent en fin de semaine en faisant de gros câlins, des léchouilles et tout ça c'est génial", confie ce dernier, titulaire du BAFD et du Bafa.

Centre de vacances au Jardin sportif, à Païta
Le centre de vacances est un moyen de lever les peurs des animaux domestiques que peuvent avoir les enfants. ©Carawiane Carawiane / NC la 1ère

"Nous avons de super retours des parents qui font plaisir à toute l'équipe, parce que c'est ce que nous recherchons. Au niveau de la nature et des animaux, c'est clair qu'ils se familiarisent à grande vitesse. Nous leur inculquons simplement ce que nous vivons (…) Nous savons tous ce que les animaux nous apportent", rappelle le coordinateur.

Un retour à la nature très apprécié

Sous la volière, le calme poulailler accueille vite une tornade de discussions, sous l'œil terrorisé d'un des trois lapins d'élevage, qui finira à la casserole. "C'est le foin, souvent, qui est leur nourriture. Après, ils mangent de l'herbe également", renseigne une jeune fille. Les enfants font bon ménage avec les poules apprivoisées. "Il y a souvent des gens qui viennent et qui les attrapent, puis qui les lâchent. Après, elles sont habituées à venir", commente une autre petite fille.

Cette ferme pédagogique a de nombreuses vertus. "Ils kiffent le poulailler. En général, c'est presque toute la journée qu'ils y passent, comme c'est tellement rare qu'ils voient ces animaux", observe Anthony Fageau, animateur titulaire du Bafa.

Si les chiens sont, quant à eux, beaucoup moins rares dans l'entourage des enfants, mais ils sont tellement craquants qu'ils contribuent amplement à ce retour à la nature animalière, qui fait l'unanimité. D'autant qu'il apprend aux enfants que les animaux ont aussi leurs besoins, parfois bien naturels.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Karine Arroyo et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie