Partenariat entre Prony Resources et Total Energies : le solaire mis au service de la métallurgie

nickel mont-dore
61c01f62211a6_centrale-photovoltaique-prony-resources-frame-2801.jpg
Projection de ferme photovoltaïque. ©DR
Ce devrait être le site photovoltaïque le plus imposant de la région Asie-Pacifique. Prony Resources a confié la construction d’une ferme solaire de grande ampleur à Total Energies, via un contrat sur 25 ans. Le but, réduire fortement les émissions de CO2 de l’usine hydrométallurgique. Les travaux de ce projet à vingt milliards de francs CFP doivent commencer fin 2022.

Les chiffres ont de quoi étourdir. Près de 300 000 panneaux photovoltaïques doivent être installés dans le Grand Sud, autour du complexe métallurgique. Sur 160 hectares, pour un projet estimé à vingt milliards CFP. L'objectif affiché ? Réduire de moitié les émissions de gaz carbonique - 230 000 tonnes chaque année - induites par la production de nickel, voire les éliminer à l’horizon 2040.

Atout sur le marché mondial 

Selon Antonin Beurrier, PDG de Prony Resources, ce serait un atout considérable sur le marché mondial. Notamment auprès de certains clients, comme Tesla ou Mercedes, friands de producteurs engagés.

Il faut qu'on améliore notre productivité, à la fois sur le prix (monter en volume, baisser nos coûts). Mais comme, de plus en plus de constructeurs automobiles pénalisent leurs fournisseurs s'ils ont une empreinte CO2 trop lourde, c'est important qu'on la diminue le plus vite possible.

Antonin Beurrier, PDG de Prony Resources

Projet  de 160 mégawatts

Un vrai défi attend les équipes de Total Energies, le partenaire retenu après une consultation internationale de six mois. Ce projet solaire de 160 mégawatts doit commencer à voir le jour en 2023 - une première phase avec 30 MGW, pour s’achever en 2025. Prony Resources assure que ce chantier colossal ne se fera pas au détriment de la biodiversité.

Il est important de considérer que les zones d'implantation de ces parcs photovoltaïques vont être sélectionnés pour être positionnés de faible intérêt botanique. La méthodologie mise en œuvre va nous permettre, aussi, de respecter la végétation qui est en place.

Sylvain David, responsable de la transition énergétique à Prony Resources

Emplois

Le projet doit permettre la création de nombreux emplois, dans la phase de construction comme dans la phase d’exploitation. Il est par ailleurs annoncé tout un programme de serres solaires au bénéfice des tribus situées dans le Grand sud. Durée de vie annoncée des panneaux, qui se situeront à un mètre du sol : 25 à trente ans, voire plus.

Un reportage radio de Lizzie Carboni 

Projet de parc photovoltaïque dans le Grand Sud, le reportage de Lizzie Carboni

Voyez par ailleurs le reportage d'Erik Dufour et Claude Lindor :

©nouvellecaledonie

 

La Nouvelle-Calédonie se positionne sur ce secteur qui est le 'green nickel'.

Christopher Gygès, membre du gouvernement chargé de la transition énergétique