publicité

Politique agricole de la Province sud : premier pas vers l'autosuffisance alimentaire

Plus de 500 personnes étaient présentes, samedi 6 août à La Foa, pour la présentation de la politique agricole de la Province sud et des grands axes de cette réforme. Ainsi que la restructuration d'ici 2025 de 4 filières stratégiques : céréale, l'aviculture, les fruits et légumes et bovine. 

Présentation des politiques publiques agricoles de la province sud à La Foas © L. Hmeun
© L. Hmeun Présentation des politiques publiques agricoles de la province sud à La Foas
  • BW
  • Publié le
L’agriculture calédonienne représente 15% des besoins alimentaires du pays. La province sud a mis en place depuis deux ans un plan de la politique publique agricole avec comme objectif, l'autosuffisance alimentaire. Selon le président de la province Sud Philippe Michel, ce pourcentage s’explique parce que :  

  1.          Le foncier est devenu trop cher et trop rare pour que de nouveaux agriculteurs puissent s’installer
  2. -          et les revenu trop Le faible du secteur, environs 156 000 francs par mois, ce qui  n’encourage pas l’installation de nouveaux venus.
La province sud a donc commencé à travailler sur ces deux points, avec le vote il y a quelques mois au congrès de la Nouvelle-Calédonie d’une délibération sur la mise en place de « baux ruraux ». Cet outil  va permettre aux agriculteurs de louer des terrains agricoles sur terres privées.
L'autre point est le développement des 4 filières stratégiques à savoir : les céréales, l'aviculture, les fruits et légumes et l'élevage bovins. 

© NC1ERE
© NC1ERE

La filière céréale est la première à être restructurer, parce qu'elle est stratégique pour le développement des autres filières. Les objectifs sont fixés jusqu'en 2025, avec plusieurs points d'étape et pour Philippe Michel "même s'il y aura peut être des aléas, c'est une véritable ambition pour notre agriculture". Pour le président de la Province Sud, les enjeux sont économique, sanitaire et de développement durable.

Après l'élaboration d'un schéma directeur l'an dernier, des mesures concrètes et des aides exceptionnelles ont déjà  été mises en place. En effet la Province Sud prévoit donc une augmentation conséquente de la production céréalière d'ici 2025. 
Et par exemple, à La Ouaménie, un projet de culture céréalière ultra moderne a été mené par deux cultivateurs de Boulouparis. Le reportage d'Antoine Letenneur et de Nicolas Fasquel

SOUTIEN FILIERE CEREALE




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play