Dix-sept hectares brûlés à Poya

incendies poya
Feu à Poya, pompier de Bourail, 29 octobre 2018
Durant l'extinction des dernières fumerolles. ©NC la 1ere / David Sigal
Végétation partie en fumée et coupure ponctuelle de circulation sur la RT1, c'est le bilan du feu qui a sévi à Poya Sud, ce lundi en milieu de journée. 
Coup de chaud à Poya Sud, ce lundi en milieu de journée. Vers 11 heures, les pompiers de Bourail sont appelés à la rescousse pour un début de feu de brousse, par fort vent, du côté du col des Citrons. 
  

Hélicoptère et renforts humains

Un incendie qui provoque une demande de renfort à la sécurité civile, pour obtenir l’appui de son unité d’intervention pour le Nord et d’un hélicoptère bombardier d’eau. «En plus, la commune de Poya est venue prêter main forte avec un porteur d’eau et quatre agents communaux», décrivait dans l’après-midi le lieutenant Maël Kerleguer, chef de corps des pompiers de Bourail. Avec un feu maîtrisé et des personnels occupés à éteindre les dernières fumerolles. 
 
Feu à Poya, 29 octobre 2018
La circulation perturbée par l'incendie, au col des citrons. ©Ingrid Yoshiyama
 

Circulation interrompue

Mais auparavant, vers 13 heures, l’avancée des flammes et l’intense fumée poussent la gendarmerie à couper la RT1, sur une petite portion entre le col des Citrons et le lieu-dit Kalavere. «Pour notre intervention et pour la sécurité des civils sur place», explique le responsable de la caserne bouraillaise. A peu près une heure après, la circulation reprend dans les deux sens. 
 
Feu à Poya, dégâts, 29 octobre 2018
©NC la 1ere / David Sigal
 

Appel à la vigilance

Surface brûlée par cet incendie dont on ignore l'origine: environ 17 hectares, de broussailles, de pâturages et de savanes à niaouli. Pas de victime, mais l'outil de travail d'un agriculteur mis à mal. La paille risque en effet de manquer pour ses poules élevées en liberté. Le lieutenant Kerleguer lance un appel tristement de saison: «Les feux, on ne les allume pas inutilement. Restez vigilants par rapport aux conditions climatiques, même pour un feu de barbecue, avec toujours un moyen en eau à proximité.»