La Province Sud durcit sa règlementation sur la pêche

pêche province sud
Règlementation Province Sud
©Province Sud
Face à la pression croissante sur les ressources marines, la collectivité vient de procéder à un toilettage de son code de l’environnement. Des mesures qui vont entrer en vigueur en 3 temps.

Des changements immédiats

- Si le quota de pêche de produits de la mer autorisé (poissons y compris tazars, crustacés et coquillages) reste le même, à savoir 40 kilos par bateau ou par personne en cas de pêche à pied, désormais, ce poids s’entend par jour, quelque soit le nombre de sorties dans la même journée.
Le non-respect de ces dispositions est passible d’une amende de 2 684 000 francs CFP.
- A noter que les pêcheurs à pied sont à partir de maintenant soumis comme les autres à toutes les règles de pêche. 
- La pêche et la vente de requins sont interdites. Tous les squales sont désormais classés en espèces protégées. La perturbation intentionnelle des requins est aussi prohibée, notamment le shark-feeding. (Délits passibles de peines d’un an de prison et 1 780 000 francs CFP d’amende)
- Comme pour les langoustes, la pêche des popinées ou cigales de mer grainées est interdite dès maintenant. (Délit passible de 2 684 000 francs CFP d’amende)
 

Au 1er septembre

La pêche et la commercialisation de toutes les espèces de picots seront interdites pour tous (professionnels et non professionnels) du 1er septembre au 31 janvier.
Durant la période autorisée (1er février au 31 août), les picots rayés pêchés doivent avoir une longueur totale à la fourche d’au moins 2O cm.
 

A partir du 1er janvier 2018

Les pêcheurs non-professionnels devront désormais couper la queue de tous les crustacés pêchés (hors crabes) dès que celles-ci sont ramenées à bord ou dans la besace du pêcheur en cas de pêche à pied.
Le non-respect de ces dispositions est passible d’une contravention de 178 000 francs CFP. Il s’agit pour cette mesure de lutter contre la commercialisation de ces crustacés par des non-professionnels.
 

Rappel d’autres règles

- Seuls les titulaires d’une carte de pêcheur professionnel de la Province Sud peuvent vendre leur produits de pêche.
les pêcheurs non professionnels sont passibles d’une amende de 2 684 000 en cas de vente du produit de leur pêche. Une amende qui s’applique aussi à leurs « clients ».
- La pêche sous-marine de nuit est interdite, de même que l’usage de foyers lumineux (sauf dispositions spéciales pour les pêcheurs professionnels de langoustes sous certaines conditions). En cas de non-respect, les professionnels sont passibles d’une amende de 2 684 000 francs CFP, et les non professionnels d’une amende de 178 000 francs CFP.
 
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le code de l'environnement de la Province Sud

Code de l'environnement Province Sud

Et le guide du lagon 2017 

Guide du lagon 2017

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live