Province Sud : des économies de postes en œuvre au sein de l'exécutif

économie province sud
Province Sud
©NC1ère
Un peu moins d’un milliard de francs cfp d’économie, c’est ce que prévoit de réaliser la Province Sud cette année, en réduisant son coût de fonctionnement. Pour 2020, quatre-vingt avis de postes vacants ne seront pas publiés. 
Avec trois milliards de ressources annoncées finalement non disponibles, l’exécutif provincial Sud doit s’adapter. Pour préserver l’investissement, ne pas augmenter la dette et retrouver des marges de manœuvre, il s’attaque à sa masse salariale. Objectif : une diminution de 5% dès cette année.

Pour ce faire, 80 avis de vacances de postes pour retraite ou mutation ne seront pas publiés explique Nicolas Pannier, secrétaire général de la Province Sud. « Aujourd’hui, il y a des démarches qui sont faites en papier et derrière, il y a des agents qui ressaisissent numériquement ces informations. Demain, elles seront proposées directement en numérique, on va faire faire à ces agents d’autres tâches et répartir différemment leur travail. C’est comme ça que l’on va gagner des postes ». 
 

Onze directions au lieu de quatorze


Sur les 2500 employés de la collectivité, ces 80 postes non renouvelés sont-ils significatifs? Pour Générations Nc, la réponse est oui. Le mouvement craint une dégradation de la qualité du service public assure Nina Julié, élue Générations Nc à la province Sud. « Par exemple dans l’environnement, si on supprime des postes, ça peut impacter la surveillance de notre environnement. Si dans le logement, on supprime des postes, qui va accompagner les calédoniens dans la recherche d’un logement? Les agents aussi sont inquiets, parce qu’il va y avoir une charge de travail à répartir sur ceux qui restent ». 
Province Sud fonctionnement 2020

L’exécutif promet lui plus d’efficience avec onze directions et non plus quatorze. La finance, les ressources et le juridique répartis au sein du pôle fonctionnel, l’environnement, l’insertion et le développement économique au cœur du pôle transition écologie et enfin, la santé, l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse et les sports au sein du pôle développement et épanouissement personnel

« Quand on parle d’environnement et de développement rural, on parle du même terrain, avec des gens qui ont besoin de travailler ensemble, c’est pour cela qu’ils sont regroupés au sein de la même direction », poursuit Nicolas Pannier, secrétaire général de la province Sud. 

Pour montrer l’exemple, un poste de secrétaire général adjoint et trois postes de directeur sont supprimés. 

Le reportage de Martin Charmasson et Gaël Detcheverry :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live