Ramener les animaux au bercail, une des missions des pompiers

pompiers païta
©nouvellecaledonie
Le sauvetage des animaux en ville ou en zone rurale est une des fonctions dévolues aux pompiers. Les jeunes recrues de Nouméa ont été formées ce lundi au parc forestier et la station zootechnique.

"L'inconvénient c'est que ces animaux marchent très vite ! Donc quand ils sortent, surtout s'ils ont peur, ils se mettent à galoper... Et des fois en deux minutes ils sont déjà à deux kilomètres. Donc le principal c'est de sécuriser la zone", prévient Jonathan Bouffare. Bovins, chevaux et ovins n'ont pas de secret pour le responsable par intérim de la station zootechnique de Port-Laguerre.

Pour gérer une situation de crise impliquant ces animaux, il initie les pompiers aux bons réflexes, et... ça n'est pas évident à voir les images. "Ça s'est bien passé, on a eu des exercices et on a pu réaliser ce qui était demandé, explique Gaël, pompier volontaire. Essayer de les emmener d'un point A à un point B sans qu'ils nous échappent."

Sécuriser la zone : c'est le premier conseil pour ces pompiers de Nouméa. ©Maurice Carawiane / NC la 1ère

Imposants en troupeau, les bovins requièrent plus de technique pour être dirigés. "Ça complète bien la formation, pour Emmanuel, pompier volontaire. Et c'est des choses qui peuvent arriver. Surtout là sur Païta où il y a plusieurs risques animaliers comme les chevaux, moutons, bovins et autres..."

Il est compliqué d'évaluer les risques animaliers en Nouvelle-Calédonie car aucun chiffre officiel n'est disponible. "Ces interventions ne sont pas courantes dans la profession, mais ça arrive assez régulièrement, selon le major de la sécurité civile Philippe Malaval-Cheval. Rien que sur Nouméa il y a deux centres équestres, et on a déjà été appelés pour des chevaux en divagation sur la voie express."