publicité

A Sarraméa, fermeture symbolique des services municipaux et de l'école

Les services municipaux ne fonctionnent pas cette semaine, à Sarraméa. Décision prise lundi pour protester contre des vols et dégradations à répétition constatés dans les locaux municipaux, mais aussi chez les administrés. Par mesure de sécurité, l’école restera elle aussi fermée.

© R.S.
© R.S.
  • Malia Noukouan, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DE MARDI]

La tentative de vol dans les ateliers municipaux et l’incendie du véhicule du fontainier de Sarraméa, samedi 25 mai  : voilà ce qui a été la goutte de trop, pour le maire de la petite commune. Depuis 2016, les locaux municipaux sont régulièrement visités. Résultat : des vols et des dégradations en tout genre. Au total, trois véhicules ont été dérobés, détériorés ou brûlés. Le compteur électrique a lui aussi été incendié, fin 2018.
 

«L'exaspération est importante»

Des actes à répétition qui ont un impact financier important, mais surtout des conséquences sur les services rendus à la population, regrette le maire Alexandre Nemebreux.
Ecoutez-le. 
 

Rencontre avec les agents

Une exaspération qui se traduit par la fermeture des services municipaux ces trois premiers jours de la semaine, sachant qu'elle se termine par le pont de l'Ascension. La décision a été prise lundi après une rencontre à la mairie avec l’ensemble des agents. 
  

L'école fermée pour raisons d'hygiène et de sécurité

Une manière, aussi, d’interpeller la population de Sarraméa et d’attirer son attention sur «les responsabilités de chacun et en particulier sur celles des parents et des familles». Un service minimum sera tout de même assuré. Mais pour des raisons d’hygiène et de sécurité, l’école restera elle aussi fermée, explique le maire de la commune, Alexandre Nemebreux.
 

«La mairie est en détresse»

Retour à la normale prévu lundi prochain. Mais ce ne sera pas tout : une réunion publique est prévue à la mairie le mercredi 5 juin, à 14 heures, en présence des autorités coutumières et de la gendarmerie. La population y est conviée. L’occasion de faire le point sur la situation au sein de la commune.
Les explications du maire.
 

Enquête

Concernant les dégradations, une enquête est en cours, mais pour l’heure aucune personne n’a été identifiée.

Sur le même thème

  • sécurité

    Dans quelles conditions peut être utilisé le Taser ?

    La question se pose après le décès d’un homme à Ouvéa début août. Le cadre juridique qui entoure l'usage de ce pistolet à impulsion électrique est strict : les décharges ne peuvent être envoyées qu'en situation d’urgence ou de légitime défense. 

  • sécurité

    Le PSIG : un entraînement régulier [IMMERSION 2/2]

    Le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie est une unité spécialisée dans la lutte contre la délinquance urbaine. Cette unité a été créée en 2007. Pour être opérationnel, lors de leurs interventions, les hommes du PSIG s'entraînent régulièrement. Immersion.

  • sécurité

    Le PSIG : interpellation d'un suspect [IMMERSION 1/2]

    Sur le territoire, il existe trois unités de type PSIG : peloton d'intervention et de surveillance de la gendarmerie. L'une de ces unités est basée à Nouméa. Une de nos équipes de la rédaction a suivi le PSIG lors de l'interpellation d'un jeune suspect dans une affaire de cambriolage.

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play