Covid-19 : Thio face à un rebond de la pandémie

coronavirus thio
61976cd9dccec_point-reprise-epidemique-clusters-frame-1035.jpg
Le pont de Thio. ©NC la 1ère
Avis de vigilance, à Thio. Alors que la situation Covid se stabilise en Calédonie, la commune est en alerte, après le dépistage d'une trentaine de nouveaux cas positifs. Une cellule de crise s'est tenue ce vendredi et les Affaires sanitaires relancent une campagne de vaccination dès lundi.

Cette semaine, 36 nouveaux cas positifs de Covid ont été enregistrés à Thio. Pour la direction des Affaires sanitaires, voilà qui est révélateur d'un relâchement. Le foyer de contamination a pu être révélé après la découverte de deux cas, dimanche 14 novembre.

Reliés à un deuil

Tous sont reliés à un événement qui s'est produit début octobre. "Un deuil où il y a eu pas mal d'échanges de gens venus visiter la famille", constate Sylvie Laumond, médecin à la DASS. "A cause de ces multiplications d'échange, des personnes contaminées qui ne respectaient pas les gestes barrières ont contaminé les autres personnes venues à cet événement."

Cellule de crise

A Thio, dès l'annonce des deux nouveaux cas, les services de santé ont lancé une vaste opération de dépistage. De son côté, la mairie a réactivé sa cellule de crise pour sensibiliser la population : ce rebond épidémique doit être circonscrit au plus vite. Car la commune compte sept tribus, réparties sur une vaste superficie. "J'espère qu'il n'y aura pas d'autres cas. On s'attend au pire, mais voilà", réagit le maire Jean-Patrick Toura. "On est obligés de refaire les communiqués à la radio. J'ai appelé l'aire coutumière de la région, pour passer encore les consignes."

Je vois qu'il y a beaucoup de rassemblements quand il y a les deuils. Il y a encore des anniversaires , des fêtes, et le port du masque n'est pas souvent respecté.

Jean-Patrick Toura, maire de Thio

 

 

A Maré, une contamination en milieu scolaire

De l'autre côté de la mer, les îles Loyauté. Là-bas, l'apparition de clusters représente un risque que les services provinciaux de santé veulent prévenir à tout prix. Maré, avec moins de 35 % de vaccination, a connu début novembre un foyer de contamination en milieu scolaire.

Des enseignants ont été contaminés et qui par la suite on a eu aussi des enfants qui ont contaminé leur famille.

Marie-Rose Waïa, directrice de la Dacas, direction provinciale de l'Action communautaire et l'action sociale

 

 

Sous le signe de la vaccination

Faire preuve de vigilance et respecter les gestes barrières, c'est ce que demandent les autorités sanitaires. A Thio, la prochaine semaine sera placée sous le signe de la vaccination.

Un reportage de Thérèse Waïa, Carawane Carawiane et Cédric Michaut:

©nouvellecaledonie