Le district de Borendy célèbre la mer et ses produits

festivités locales thio
Fête de la mer 2018 à Thio, langouste et poisson
©NC la 1ere / Clarisse Watue
En attirant des visiteurs parfois venus de loin pour trouver des langoustes et autres fruits de la pêche, la Fête de la mer organisée ce samedi à Thio fait rimer évasion et courses de Noël.
Elle porte bien son nom, la Fête de la mer dont la vingt-quatrième édition s'est tenue ce samedi, à Thio. Les stands installés au lieu-dit Nefacia, vers la tribu de Port-Bouquet, portaient des trocas, des bénitiers, des poulpe, différents poissons… et bien sûr, l’incontournable de la fin d’année: la langouste!
 
Fête de la mer 2018 à Thio, langouste
©NC la 1ere / Clarisse Watue
 

Exprès de Nouméa

Il y en avait pour 200 à 300 kilos, à l’occasion de cet événement proposé dans le district de Borendy, au Sud de l’aire Xârâcùù. Et pour être sûrs d’avoir de la bonne langouste au réveillon de Noël, beaucoup de visiteurs ont fait le déplacement de Nouméa jusqu’à Thio village, avant de redescendre la Côte oubliée sur une trentaine de kilomètres. Sur place, de délicieux petits plats les attendaient aussi.
  

Une balade botanique… en bateau

Plusieurs animations et activités ont été organisées en parallèle du marché: concours de pêche, de tressage ou d'épluchage de coco, lancer de sagaïe ou d'épervier, tournois sportifs, visite en tribu, randonnée ou encore balade botanique en bateau pour découvrir les plantes endémiques qui poussent au bord de la rivière Nefacia. 
 
Fête de la mer 2018 à Thio, robes mission, sculpture et bananes
©NC la 1ere / Clarisse Watue
 

Pécule de fête

L’objectif de la Fête de la mer est économique: il s’agit de permettre aux habitants de ces tribus éloignées, qui vivent essentiellement de pêche et de culture, d’avoir un petit revenu pour les fêtes. Mais aussi de faire connaître ce district.

Le reportage radio de Clarisse Watue.