Un protocole d'accord signé entre la SLN et la SARL Thio Wake à la mine du Plateau

nickel thio
Mobilisation de la Sarl Thio Wake sur la route d'accès à la mine du plateau, à Thio, en Nouvelle-Calédonie
Si un mouvement social a été entamé, mercredi, le long de la route d'accès à la mine du plateau, l'accès au site n'a pas été bloqué par la Sarl Thio Wake. ©David Domergé
Un protocole d’accord a été signé, dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 février, entre la Société Le Nickel et la SARL Thio Wake. Cette dernière va pouvoir mener des travaux environnementaux de réhabilitation sur un site de l'entreprise minière.

Fin de conflit, à la mine du Plateau, à Thio. La SLN et Thio Wake sont tombées d'accord, jeudi 24 février. Cette SARL, spécialisée dans les travaux environnementaux, va pouvoir œuvrer à la réhabilitation environnementale d'un site. Un marché dont elle contestait l'attribution à une autre société.

Depuis mercredi, cette entreprise manifestait, sans obstruer la route d'accès au site minier. Un campement et des banderoles ont été installés en bord de voie. La SARL Thio Wake contestait le fait qu’elle n’avait pas été retenue à l'issue d'une procédure d’appel d’offres.

Une entreprise qui représente les 13 tribus de Thio

Après une rencontre, jeudi après-midi, les deux parties ont esquissé une solution. Elles se sont retrouvées en soirée pour rédiger un protocole d'accord définitif de fin de conflit. L'accord signé prévoit que la SARL puisse travailler sur un des chantiers de réhabilitation. Ce marché, de l'ordre de 300 millions de francs CFP, porte sur des travaux qui doivent durer 3 ans.

La SARL Thio Wake intervient déjà à Thio, hors chantier d’exploitation de la SLN. Considérée comme un modèle d'intégration locale, elle représente les 13 tribus des deux districts de la commune.