Un cagou né pour Pâques au parc forestier

environnement province sud
Bébé cagou
La famille du parc forestier s'est agrandie, avec la naissance de ce bébé cagou, le vendredi de Pâques. ©Parc forestier
Un cagou a vu le jour au parc zoologique et forestier de Nouméa vendredi 15 avril. Juste avant Pâques. Les volontaires peuvent proposer un nom pour baptiser le poussin.

"On l’attendait cette semaine et au final il est né un petit peu plus tôt que prévu", raconte Marianne Bonzon, responsable du parc provincial zoologique et forestier de Nouméa. Cet heureux événement, c’est la naissance d’un poussin cagou le vendredi 15 avril dans un des parcs de présentation.

Couvé pendant plus de trente jours par ses parents à tour de rôle, l’oisillon pèse entre 50 et 70 grammes. Il se porte très bien. Ses parents prennent soin de lui.  "C’est un couple qui fonctionne pas mal et on n’est pas déçu", observe Marianne Bonzon. 

Proposer un nom 

En revanche, les visiteurs semblent avoir peu de chances d'apercevoir le bébé cagou. Protecteurs, ses parents le cachent très bien. "Même les soigneurs ont du mal à le localiser chaque jour car son plumage se confond avec le substrat du parc. Ça lui permet d’échapper aux prédateurs qui peuvent être des rats ou des chats, des rapaces ou d’autres nuisibles présents dans le parc." A défaut de voir le poussin cagou, on peut aider le parc à le baptiser. Les volontaires peuvent proposer le nom de leur choix sur la page Facebook de la province Sud. 

Le parc forestier accueille chaque année des bébés cagous. Peu avant cette naissance, un autre petit avait dû naître dans les parcs de reproduction qui ne sont pas présentés au public. "Ça fait deux petits en une semaine ou dix jours", fait remarquer la responsable du parc.