Une offre exclusivement locale et renforcée au carrefour vacances

vacances province sud
Carrefour vacances province Sud
©Stéphanie Chenais
Comme chaque année, la province Sud organise son carrefour vacances pour permettre aux familles de s’organiser à l’approche de l’été. Un rendez-vous très recherché cette année en raison de la crise sanitaire. 
Que faire de ses enfants pendant les grandes vacances quand on travaille ? Une question que se posent bon nombre de parents à l’approche du mois de décembre. Mais cette année, ils doivent être encore plus prévoyants. La faute à la crise sanitaire. Des familles qui partent en Métropole ou à l’étranger d’habitude seront bloquées sur le territoire. Conséquence directe : les places en colonies ou en centres aérés partent vite cette année. 
 

Une demande plus forte

Au carrefour vacances qui a eu lieu ce samedi à l’Hôtel de la province Sud, il y avait la queue dès ce matin devant de nombreux stands.
Les grandes vacances commencent dans un mois et demi à peine et les places partent vite. Avec la fermeture du ciel calédonien, la demande est clairement plus forte que d’habitude.
Vanessa, une maman qui travaille pendant les grandes vacances, est venue de bonne heure pour inscrire ses enfants.
« Cette année, on n’a pas de famille pour venir garder les enfants, et du coup, on s’organise. J’essaye d’avoir le dépliant Zoom sur l’été un petit peu avant, j’envoie un mail aux directeurs de centres et comme ça aujourd’hui je fais la queue, mais je sais que c’est déjà pré-inscrit ».
 
Carrefour vacances province Sud
©Stéphanie Chenais
 

Une offre locale renforcée

Et face à cette situation inédite, les associations se sont organisées. Si les voyages en Australie ou en Nouvelle-Zélande ont dû être annulés, elles ont renforcé leur offre locale.
Brieux Large, responsable administratif de l’association des Villages de Magenta. 

Carrefour vacances itw Large

Carrefour vacances province Sud
©Stéphanie Chenais

Equipes d’encadrement, lieux d’accueil des enfants, les associations ne peuvent pas faire tout ce qu’elles veulent.
« Les associations ont une capacité qu’elles ne peuvent pas dépasser au regard de la réglementation et les contraintes qui sont les leurs » explique  Nathalie De Brugada, chef du service jeunesse à la province Sud. « Donc elles accueilleront dans la mesure de leurs possibilités ».

Et pour les parents qui ont raté ce rendez-vous, les associations insistent : mieux vaut ne pas trop traîner.
Pour la première fois au carrefour Vacances, la province Sud a également présenté ses sentiers pédestres et ses sites aménagés, à la Netcha ou à Deva par exemple. Objectif : encourager les familles à prendre l’air pendant les grandes vacances.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live