Une 17e Fête des plantes s'est tenue à Yaté, après deux ans d'interruption

agriculture yate
17e Fête des plantes d'Unia, à Yaté
Les visiteurs qui ont fait le déplacement, samedi, à Unia, ont peu profité de magnifiques spécimens de plantes. ©Cédric Michaut / NC la 1ère
La 17ème Fête des plantes à la tribu d'Unia, à Yaté, n'a pas attiré beaucoup de visiteurs, samedi 14 mai. Dommage, car beau temps, belles plantes et bonnes affaires étaient au rendez-vous. Fougères, épines de christ et broméliacées ont garni à foison les étals de ce marché.

"Ici, il y a toutes les variétés de plantes : les broméliacées, là c'est un philodendron. Vous avez les taros", présente une exposante, samedi 14 mai, à Unia. Après deux ans d'interruption autour de la reprise de l'usine du Sud et la crise de la Covid-19, les femmes de l'association Nekwagwe sont soulagées et fières de montrer, à nouveau leur savoir-faire horticole aux visiteurs, hélas peu nombreux, de la 17e fête des plantes, à Yaté.

"C'est de l'économie. C'est une façon pour elles d'apporter de l'argent à la maison, avec les plantes, qui sont bien prisées des Calédoniens. Ils viennent exprès en acheter, ici, à Yaté, à prix raisonnables", observe Valérie Ouetcho, représentante de l'office de tourisme du Grand Sud. Des prix raisonnables, voir imbattables. Même les personnalités politiques, en campagne pour les élections législatives en profite pour faire de bonnes affaires. "Taros, patates, deux bottes pour 1 000 francs CFP. Ca a quelque chose de spécifique, là puisque l'on a des feuilles très fines, pour 1 000 francs CFP", apprécie une visiteuse, qui estime que ses emplettes auraient coûté le double, voir le triple.

Un concours pour les plus belles plantes

Les plus belles plantes, comme une fougère noire ou un colombo strié ont été exposées sous une tonnelle. A la clé, des récompenses et surtout beaucoup de fierté pour leur jardinier. "On a, par exemple, les plantes à fleurs et, à côté, une plante particulière parce qu'elle n'est pas commune à Yaté. Un peu plus loin, on a les plantes vertes : les colombos, les philos et des broméliacées feuilles, dont la fleur n'est pas valorisée, renseigne Jean Shojiro, responsable du concours de plantes. L'idée, c'est de mettre une petite note. Après l'association offres des remises et des bons d'achat pour apporter un petit plus à cette journée."

Le prochain rendez-vous avec les producteurs de la région, ce sera la Fête des produits de Yaté, les 11 et 12 juin.  

Retrouvez, ci-dessous, le reportage Caroline Antic-Martin et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie