nouvelle calédonie
info locale

Quand les jeunes parlent de prévention… aux jeunes

famille
Acrovi
Alcool, cannabis, route et violences. Ces quatre thématiques étaient au coeur du concours de messages de prévention Acrovi, organisé dans les établissements scolaires. Les onze lauréats ont été récompensés ce mercredi.
Cinq cent treize jeunes et plus de quarante classes participantes… La première édition du concours Acrovi, initié en avril, a suscité un bel engouement à travers le pays. 
Lancé dans le cadre du plan territorial de sécurité de prévention de la délinquance, Acrovi s’intéresse plus particulièrement à la prévention des risques liées à l’alcool, au cannabis, à la route et aux violences.
Les auteurs des onze meilleures productions, réalisées sur support papier ou numériques, ont été récompensés ce mercredi après-midi au gouvernement. « Ces oeuvres nous ont véritablement surpris tant par la pertinence des messages délivrés que la qualité de leur production », a déclaré Jean-Pierre Djaïwé, le membre du gouvernement en charge du suivi du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance, qui était présent à cette remise des prix, en compagnie de son homologue Isabelle Champmoreau, chargée de l’enseignement. Ces créations ont été primées via un vote « grand public » qui a sélectionné trois œuvres par thématique et par type d'établissement (école, collège et lycée), par l'intermédiaire de sites institutionnels, Facebook et par un vote organisé lors de la « fête de l'Ecole » calédonienne du 14 septembre. Ces votes « grand public » ont aussi été réalisés sur le site #ZeroTolérance.
Acrovi 2
​​​​​​​ 

Des supports de prévention pour les élèves 

Si les trois finalistes de chaque catégorie ont reçu des bons cadeaux d’une valeur respective de 20 000, 15 000 et 10 000 francs, leur récompense sera aussi de voir leurs réalisations reproduites sur des supports gratuits qui seront mis à la disposition des autres élèves des écoles, collèges et lycées, à la rentrée 2020. Il pourra s’agir de cahiers de correspondance ou des livrets de sécurité routière, le choix du support étant laissé à la discrétion des chefs d’établissement. 
Ces oeuvres seront également compilées sur des clés USB qui seront distribuées aux établissements scolaires et aux institutions. Parmi les productions qui ont fait mouche, le clip musical réalisé par l’école primaire Victorien Bardou, de Dumbéa, « qui mériterait de devenir le tube de l’été », a estimé Jean-Pierre Djaïwe. A noter également qu'un jeune détenu du Camp-Est a reçu le 3e prix ex-aequo (catégorie lycée) pour une affiche sur les addictions et qu'il a été autorisé à venir chercher sa récompense en mains propres. 
 

Des thèmes qui touchent les jeunes 

Les thématiques mises en exergue par ce concours sont tristement prégnantes en Nouvelle-Calédonie et n’épargnent pas la jeunesse. Alors que l’alcool est à l’origine de 80 % des crimes et délits dans l’archipel, le cannabis, lui, « se banalise de plus en plus chez les jeunes, avec des premières consommations dès l’âge de 8 ans », a relevé Jean-Pierre Djaïwe.
La sécurité routière est également un enjeu très important puisque les accidents de la route représentent la première cause de mortalité des jeunes de 18 à 24 ans. Concernant les violences faites aux personnes, c’est surtout sur les dangers du harcèlement que le concours a mis l’accent. 

Le palmarès du concours Acrovi 

Remise Des Prix by Coralie Cochin on Scribd

Publicité