nouvelle calédonie
info locale

Quatre affaires jugées aux assises

justice
Cour session assises procès Nemba entrée cour (2 juin 2017)
Photo d'archives ©Nicolas Fasquel / NC la 1ère
La troisième session d’assises de l’année s’ouvre ce matin, en Nouvelle-Calédonie. Quatre dossiers vont être examinés: deux crimes de sang, dont l’affaire Monteiro et l’infanticide de la baie Toro, et deux viols dont l’un a été commis en réunion.
Une nouvelle session d’assises, la troisième de l’année, s’ouvre ce matin par la révision de la liste des jurés. Ce sont ensuite quatre affaires qui occuperont les juges et le jury ces prochaines semaines. Deux sont des viols, dont l’un qui a été commis en réunion et qui sera jugé par la cour d’assises des mineurs. Et deux sont des crimes de sang qui ont marqué les esprits en 2015.
 

La mort de Daniel Monteiro évoquée à partir de demain

Le premier sera évoqué à partir de demain. Il s’agit d’une affaire hors norme, celle de la mort de Daniel Monteiro. A la fin du mois de juillet 2015, cet homme de 71 ans est retrouvé mort à Karikaté, au nord de Païta, dans un creek. Trois jeunes sont attendus dans le box des accusés.
 

Trois accusés

Deux étaient âgés de 19 et de 26 ans au moment des faits. Ils comparaissent libres et doivent répondre de destruction de véhicule par le feu et de recel de vols. La troisième personne, une jeune femme âgée de la vingtaine, est détenue depuis le 3 août 2015. Elle sera jugée pour vol avec violences ayant entraîné la mort. 
 

Trois jours de procès

Tous les trois se trouvaient à bord du véhicule de Daniel Monteiro, qu’ils ont volé et ensuite incendié. Mais c’est la jeune femme qui a reconnu devant les enquêteurs avoir porté des coups au retraité, et l’avoir jeté dans la rivière, inconscient. L’autopsie avait révélé une mort par noyade. Le procès est prévu sur trois jours.
 

Un père qui risque la perpétuité

Le deuxième crime de sang est un infanticide. Le matin du 25 novembre 2015, un homme de 37 ans abat ses deux enfants de huit et douze ans par arme à feu, à la baie Toro de Païta. Il sera jugé les lundi 4 et mardi 5 septembre pour assassinats. La peine encourue pour ce crime est la réclusion criminelle à perpétuité.