Quatre producteurs Calédoniens à l’assaut du Salon de l’Agriculture

agriculture
Salon agriculture 2020 calédonien
Gérald Ittah, producteur Calédonien. ©Malia Noukouan
Du 22 février au 1er mars prochain, plus de mille exposants venus de toute la France et du monde entier se rencontreront au Salon de l’Agriculture de Paris. Sur les étals parisiens viendront briller nos trésors locaux, concoctés par quatre producteurs Calédoniens. 
Gérald Ittah a vingt ans d’expérience derrière lui. Malgré cela, le Calédonien est convaincu qu’il peut encore s’améliorer. Cuisinier de formation, cet artisan de quarante-neuf ans, transforme son magret de canard et son foie gras dans son laboratoire de la Vallée des Colons. Des trésors qu’il revend ensuite dans son épicerie située à la même adresse.

Le producteur s'envolera bientôt direction Paris, pour le Salon de l'Agriculture. Au-delà de la médaille, Gérald Ittah y vise un produit d’excellence.
 

« Ça permet d’avoir un retour de la part de professionnels qui ont l’habitude de ces produits-là. Et ça permet aussi de se remettre en question et de voir comment on peut modifier nos recettes pour évoluer et apporter un produit de meilleure qualité au client. La médaille, ça serait la cerise sur le gâteau, mais ce n’est pas le but recherché », assure le professionnel.

 

Différentes techniques


Les produits du producteur sont réputés sur le Caillou. Son foie gras du Ouen Toro à la vanille est peut-être déjà venu compléter votre repas de fête. Des saveurs singulières qui viendront parfumer le stand Calédonien du Salon de l’Agriculture cette année. 

Plusieurs échantillons ont été sélectionnés par un spécialiste, pour le concours général agricole. En tout, ce sont 400g de magret entier, 500g de magret tranchés et 500g de foie gras, détaille Gérald Ittah. « J’emmène un foie gras à la vanille, du magret de canard séché tranché et fumé avec du Tamanu ».
Salon agriculture Calédonien
©Malia Noukouan

Les produits de l’artisan local seront notés par des jurés du Sud-Ouest de la France, avec qui au-delà de la compétition, il pourra échanger sur différentes techniques.

Pour rappel l’année dernière, 670 000 visiteurs ont arpenté les différents pavillons du Parc des Expositions. 
 

Demande locale


Sur le Caillou et en particulier à Nouméa, la demande est réelle en matière de production agricole. A l’année, l’artisan produit environ 1,7 tonnes de foie gras et 1,2 tonnes de magret de canard, destinées aux particuliers, aux épiceries fines, mais aussi à la grande distribution. Gérald Ittah propose également une sélection de produits gastronomiques fin, issus des quatre coins du monde.

Le reportage de Malia Noukouan :

Salon de l'Agriculture Calédoniens reportage


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live